Fan de la licence Castlevania depuis que je l’ai découverte au début des années 90 sur NES (je me rappelle avoir demandé par courrier au Club Nintendo le numéro avec Simon’s Quest en couverture), c’est véritablement le remake du premier épisode sur Super Nintendo, le mythique Super Castlevania IV, qui installera définitivement la licence dans mon coeur de joueur. Par la suite, le surprenant Symphony of the Night plantera ses crocs durablement, notamment pour ses musiques somptueuses. Moins convaincu par les tentatives en 3D, j’ai laissé de côté la licence pendant un bon moment en voyant bon nombre d’épisodes sortir (même ceux sur consoles portables). Mais c’était sans compter sur le brillant Lords of Shadow qui remit la série sur le devant de la scène et ma fibre retrogaming qui se réveilla à la même époque ! Ainsi, j’ai récupéré la plupart des épisodes qui me tentaient bien pour finalement y jouer et mon amour de Castlevania ne s’est guère démenti depuis.

Couverture Club Nintendo N°3 édition 1990L’un de mes premiers contacts avec la licence !

Aimant discuter de la série sur le forum France Retrogaming et partager mes avis sur les jeux auxquels je joue d’abord sur le forum puis sur le site, c’est en raison de la sortie de Lords of Shadow 2 en février 2014 que je me suis lancé un peu malgré moi dans une longue analyse de la trilogie de MercurySteam. Craignant de littéralement vampiriser France Retrogaming avec celle-ci, j’ai eu l’idée de me tourner vers un site consacré à la licence. Hélas le web francophone n’ayant pas grand chose en la matière à proposer, je me suis dit que l’occasion était à saisir et je me suis lancé dans l’aventure de ce site hébergé gratuitement par France Retrogaming (un énorme merci à son créateur Link-tothepast !) qui je l’espère vous plaira, comblera vos lacunes de joueurs, et au mieux vous transmettra (une partie de) l’amour que je voue à Castlevania !