La réputation de Castlevania n’est plus à faire. Aussi, il n’est pas rare de voir d’autres jeux s’inspirant de la licence, que ce soit dans leur gameplay, leur level-design ou encore en faisant directement référence à la saga et à ses personnages !

1) Les références dans les jeux sortis en Occident (de vampire)

Kid Dracula Famicom & GBComme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, l’éditeur Konami a toujours aimé faire des (gros) clins d’œil à sa franchise. L’exemple le plus évident est Akumajō Special : Boku Dracula-kun (sorti sur Famicom en 1990), plus connu chez nous sous le titre Kid Dracula, sorti sur Game Boy en 1993 (et appelé Akumajō Supesharu : Boku Dorakyura-kun au Japon), lequel est en fait le remake (déguisée en suite) du jeu Famicom. Il s’agit en réalité d’une parodie de Castlevania dans laquelle on incarne le fils de Dracula (allusion à Alucard bien évidemment). L’histoire raconte que Kid Dracula se réveille d’un long sommeil pour se rendre compte que le dinosaure Galamoth (ou Garamoth suivant les versions) refait des siennes et le met au défi ; le « jeune » vampire va donc parcourir huit niveaux de plate-forme pour mettre son ennemi hors d’état de nuire. En outre, en guise de retour d’ascenseur, on s’amusera du fait que le méchant du jeu fait un caméo dans Symphony of the Night, dans Aria of Sorrow (son âme contrôle le temps) et est également responsable des évènements de Judgment car c’est lui qui fait envoyer tous les personnages dans le futur !

Arthrowerta & KimkohDans la famille Konami, je demande une autre grande licence, j’ai nommé Contra ou Probotector chez nous ! Pourquoi ? Parce que les deux séries aiment se faire des p’tits clins d’œil… Jugez plutôt : dans Contra : Hard Cops sur Genesis/Megadrive (ou simplement Probotector chez nous), le(s) héros rencontre(nt) un ersatz de Simon Belmont en tant que boss sous un remix de Vampire Killer ! Et en retour, le boss Arthroverta dans Order of Ecclesia s’inspire beaucoup du récurrent Kimkoh issu du run’n gun survolté.

Dans Evolution Skateboarding sorti en 2002 sur Playstation 2 et Gamecube chez nous, un personnage caché s’apparentant à Simon Belmont peut aller rouler autour et dans le château de Dracula…

Evolution SkateboardingKonami Krazy Racers est un jeu de courses à la Super Mario Kart sorti sur Game Boy Advance en 2001 en Europe dans lequel on peut jouer avec Dracula.

Konami Krazy RacersN’oublions pas la référence que Psycho Mantis fait à Castlevania dans Metal Gear Solid sorti sur Playstation chez nous en 1999 quand il lit dans nos pensées (en fait la carte mémoire) s’il trouve une sauvegarde de Symphony of the Night !

Metal Gear SolidDans New International Track & Field sorti chez nous en 2008 sur DS, on retrouve plusieurs personnages de Konami dont Simon Belmont (jouable) et Dracula (non-jouable).

New International Track & Field DSLa version Mega-CD du Snatcher de Hideo Kojima (le papa de Metal Gear) sortie en 1994 en dehors du Japon contient une scène de bal costumé où l’on retrouve deux personnages déguisés en Dracula et Simon Belmont. A leur vue s’entame une discussion savoureuse sur Castlevania !

SnatcherThe Sword of Etheria (appelé Oz au Japon et Chains of Power en Corée) est un jeu d’action-aventure de type hack’n slash paru sur Playstation 2 en 2006 dont l’un des protagonistes se nomme Leon, à l’instar du Belmont de Lament of Innocence. Il lui est possible de débloquer le costume du héros de Castlevania.

The Sword of EtheriaDans Teenage Mutant Ninja Turtles : Tournament Fighters, sorti sur Super Nintendo et Megadrive en 1993, on peut lire dans le profil de l’un des personnages nommé Wing Nut que son activité préférée consiste à jouer à Castlevania 2095 !

TMNT TFEnfin, bien qu’édité par Vivendi Universal Games et non par Konami, le jeu tiré du film Van Helsing sorti en 2004 sur Playstation 2 et Xbox fait référence à Castlevania dans un livre de la bibliothèque qui parle des Belmont !

Van Helsing