Anakin-Gabriel double faceSpoil-CV

Dark Vador (Darth Vader en VO) est un des «méchants» les plus connus du cinéma, et probablement le plus apprécié du public amateur de science-fiction. Tout le monde connaît son histoire : celle d’un brillant Chevalier Jedi nommé Anakin Skywalker, ayant basculé du côté obscur de la Force, pour devenir un des seigneurs Sith les plus puissants de l’histoire de cette galaxie lointaine, très lointaine créée par Georges Lucas.

La destinée de Gabriel Belmont, le personnage principal de la trilogie Castlevania – Lords of Shadow, est très similaire à celle d’Anakin Skywalker. Hasard ou inspiration ? Peu importe la réponse, force est simplement de constater que la formule fonctionne : à l’instar du personnage de la saga Star Wars, la cote de popularité de Gabriel a atteint un niveau plus que respectable.

A travers cette analyse, vous pourrez constater les similitudes entre les histoires de ces deux personnages, voir comment ces défenseurs de la lumière ont sombré dans l’obscurité, pour mieux en revenir.

Deux origines modestes

L’un comme l’autre n’ont pas vécu une enfance aisée.

Anakin est né et a grandi sur une planète isolée de la bordure extérieure de la galaxie. Né esclave, il travaille dès son plus jeune âge afin de subvenir aux besoins de la petite famille qu’il forme avec sa seule mère, puisqu’il est rappelons-le, né d’une immaculée conception issue de la Force.

anakin shmi

gabriel montagneGabriel est quant à lui d’origine inconnue. Probablement enfant bâtard de la noble famille Cronqvist, il est retrouvé abandonné à la porte de la Confrérie de la lumière, un ordre suivant les préceptes de l’Eglise et combattant les forces du mal. Il sera élevé au sein même de la Confrérie, et deviendra un de ses meilleurs guerriers. Il choisira le nom de Belmont en raison de son attrait pour les hauts sommets.

Deux guerriers d’élite…

Le statut de chacun est indéniable au sein de leur ordre respectif.

anakin_skywalker_jeune
Anakin connaît une évolution fulgurante au sein de l’ordre Jedi, et ce malgré le fait qu’il commence tardivement sa formation. Il est, selon une ancienne prophétie Jedi, sensé être «l’élu» : celui qui apportera l’équilibre à la Force en réduisant la menace Sith à néant. Alors qu’il n’est âgé que d’une vingtaine d’années, sa puissance dépasse largement celle de certains maîtres Jedi, ce qui suscite à la fois admiration et crainte au sein de l’ordre Jedi. Tous s’accordent cependant à dire qu’il sera probablement un des plus grands Jedis de l’histoire.

Gabriel connaîtra le même genre d’ascension au sein de la confrérie de la lumière. Bien que peu de détails ne soient comptés par les auteurs de Lords of Shadow, il est présenté au début du premier épisode de la trilogie comme le meilleur guerrier actuel de l’ordre. C’est d’ailleurs lui qui est choisi pour élucider le mystère des seigneurs de l’ombre et rétablir le lien mystique entre la terre et les cieux.
loswall

…dont leurs ordres ont peur…

Des champions craints par leurs pairs.

Yoda_mace_winduComme déjà mentionné dans le paragraphe précédent, Anakin est reconnu comme un Jedi de grande envergure, cependant il suscite également crainte et méfiance au sein de l’ordre Jedi. Yoda sent qu’il est sans cesse tiraillé par ses sentiments à l’égard des personnes qui lui sont chères, il suit attentivement son évolution et met en œuvre ce qu’il peut pour lui apprendre à contrôler ses émotions qui pourraient l’emmener sur le chemin du côté obscur. Mace Windu, le second maître à la tête du conseil des Jedi, est beaucoup plus catégorique quant à son ressenti vis-à-vis d’Anakin : il ne «lui fait pas confiance». Trop fougueux, véhément et arrogant, le jeune Skywalker est loin de l’exemple type du Jedi «conventionnel».

Du côté de la Confrérie de la lumière, on ne se demande pas si Gabriel pourrait «déraper», on en est certain ! En effet, l’introduction de Mirror of Fate explique que les supérieurs de l’ordre savent ce qu’il va advenir de lui après son combat contre les seigneurs de l’ombre, ils connaissent sa sombre destinée grâce au miroir du destin (mirror of fate).
pan

…mais dont ils ont besoin !

Je vois déjà la question qui vous vient en tête : « s’ils savent qu’ils vont devenir dangereux ou risquent de le devenir, pourquoi ne pas les arrêter avant le désastre ? », et bien la réponse est en fait toute simple : parce qu’ils ont besoin d’eux !

Anakin, en tant qu’«élu» est censé apporter l’équilibre à la Force. L’ordre Jedi se raccroche à l’ancienne prophétie et espère qu’il sera bel et bien celui qui détruira les Siths. La prophétie s’avère exacte : c’est bien lui qui met fin aux jours de l’Empereur Palpatine dans Le Retour du Jedi et met un terme au règne du maître du côté obscur, la prophétie a juste oublié de mentionner que cela passerait par le massacre de l’ordre Jedi et par une vingtaine d’années de tyrannie impériale à travers la galaxie… un détail quoi !
LightsaberCSWE

Dracula - TrevorLa Confrérie de la lumière quant à elle possède plus d’éléments de départ : ils sont certains que Gabriel va devenir une menace pour l’humanité. Cependant il faut bien gérer le problème immédiat des seigneurs de l’ombre, qui ravagent le monde et ont coupé le lien entre les cieux et le royaume des mortels. Sans compter la menace Satan, qui attend bien au chaud (il paraît qu’il fait chaud en enfer !) que Zobek fasse tout le boulot, pour venir lui piquer la place au dernier moment. Gabriel est leur seule option. Ils l’envoient donc accomplir sa destinée, tout en élevant en secret son fils Trevor, dont il ne connaît pas l’existence, pour aller lui botter les fesses quand le moment sera venu… sur le papier c’était un bon plan, il y a juste eu quelques imprévus !

Deux hommes manipulés

Ces deux héros ont sombré dans le mal, mais il est important de mentionner qu’on les a un petit peu aidé, quand même !

Palpatine_SmileLe seigneur Sith Dark Sidious, sous l’identité de Palpatine, se rend rapidement compte du potentiel d’Anakin. Il suit de près son évolution en tant que Jedi, et par petites touches, s’assure de maintenir le doute dans l’esprit du jeune padawan et ainsi l’emmener tout doucement sur le chemin du côté obscur. Il sonde l’esprit du jeune Skywalker afin d’exploiter sa faiblesse majeure : la peur de perdre les êtres qui lui sont chers. Il parvient à s’attirer la sympathie d’Anakin, qui le considère comme un mentor. Pour guider son futur apprenti dans ses derniers pas vers le côté obscur, Palpatine l’incite à des actes de violence (meurtre du comte Dooku), lui dit de se méfier du Conseil des Jedis qui voudrait, selon lui, prendre le contrôle de la république galactique. Il lui apprend également qu’il existe un pouvoir Sith qui lui permettrait de sauver sa femme Padmé, qu’il voit mourir dans ses cauchemars. Peu à peu Anakin se laisse corrompre, guidé par son seul désir de sauver sa bien-aimée.
anakin-palpatine

Gab ZobekDans Lords of Shadow, c’est Zobek qui joue le rôle du manipulateur. Zobek est l’un des 3 seigneurs de l’ombre, la partie sombre de l’un des 3 fondateurs de la Confrérie de la lumière, qui se présentera à Gabriel sous sa forme humaine d’antan, portant la tenue de la confrérie. Zobek a pour objectif de récupérer le masque de Dieu et acquérir ainsi sa puissance pour régner comme seul seigneur de l’ombre, puisqu’il est déjà en possession du pendant maléfique du masque de Dieu : le masque du Diable. Le masque de Dieu est quant à lui séparé en 3 parties, chacune détenue par un seigneur de l’ombre, Zobek convoite les 2 parties possédées par ses «compères». Comme Palpatine, il exploitera la faille principale de Gabriel : son amour pour sa femme Marie. Sentant la partie sombre qui sommeille en Gabriel, il la fait ressortir en utilisant les pouvoirs du masque du Diable, le poussant ainsi à assassiner Marie lui–même… Gabriel, trompé par la magie noire de Zobek et persuadé que les seigneurs de l’ombre sont responsables de la mort de Marie, part accomplir la mission qui lui a été confiée. Mais son objectif principal est personnel : se venger et récupérer le masque de Dieu pour ressusciter Marie. Ce qu’il ne sait pas, autre tromperie de Zobek, c’est que le masque n’a aucun pouvoir de résurrection. Le plan de seigneur de l’ombre est lancé : Gabriel part faire le sale boulot à sa place, il ne restera plus qu’à récupérer le masque de Dieu sur son cadavre… Pour s’assurer du succès de Gabriel, Zobek veille à ce qu’il réussisse à traverser les épreuves qu’il rencontre, et pour ne pas perdre la main, s’assure que Gabriel ne pourra pas le menacer en lui permettant d’acquérir le «gantelet des ombres», un puissant artefact dont Zobek a le contrôle…

Voie des ténèbres et nouvelle identité

De la souffrance au mal.

Vaincu par Obi-Wan Kenobi et brisé par la mort de Padmé, Anakin ne garde que souffrance de sa vie passée de Jedi. Sa rancœur est grande, Obi-Wan et son ancien ordre sont pour lui responsables de la disparition de sa bien-aimée. Il trouve sa voie dans la haine et la vengeance. En tant que bras droit du nouvel Empereur galactique et Maître des Siths, il traque et assassine les Jedis qui ont échappé au massacre de « l’ordre 66 ». Anakin Skywalker disparaît sous une armure noire, pour laisser place au nouveau sombre seigneur Sith : Dark Vador.
darth-vader

Bien que victorieux dans sa quête pour défaire les seigneurs de l’ombre, ayant vaincu Satan puis l’Oublié, Gabriel est anéanti par la perte de Marie, qu’il sait de surcroît morte de sa main. Se sentant trahi par la Confrérie et par Dieu lui-même, doté de sa nouvelle condition de vampire suite au don de Laura, et de nouveaux pouvoirs suite à sa victoire contre l’Oublié, il décide d’assouvir sa vengeance contre les créatures de Dieu, et devient ainsi le nouveau visage du mal, le Prince des Ténèbres : Dracula.

5-ac-nhan-dang-nho-xuat-than-tu-anh-hung-game

Le règne du mal

Pouvoir, vengeance et destruction.

Darth-Vader-darth-vader-18734782-1280-1764Dark Vador sème mort et désolation derrière lui. L’Empire galactique écrase ceux qui osent s’opposer à lui. Vador est le fer de lance de l’oppression impériale. Guidé par Palpatine et sa soif de pouvoir, il assure l’expansion de l’Empire par la peur : ceux qui ne sont pas avec lui sont contre lui… et connaîtront le courroux impérial ! Vador se montre cruel et sans aucune pitié aussi bien avec ses ennemis, qu’avec ses alliés : l’échec n’est pas toléré, bon nombre d’officiers de l’Empire payent de leur vie leurs erreurs sous son commandement.

castlevania__lords_of_shadow_2___dracula_dragon_by_renrenlotus-d6y7mk8Depuis son nouveau fief, Castlevania, Dracula déchaîne ses hordes de créatures maléfiques. Mort, chaos, destruction… sa vengeance est terrible. Il défie la Confrérie et Dieu lui-même, par le massacre d’innocents et le règne de terreur qu’il instaure. Refoulant son humanité au plus profond de lui, il ne fait preuve d’aucune pitié envers les hommes qu’il protégeait autrefois. Sa puissance et sa fureur son telles, que ni Zobek ni Satan n’osent le défier pour prendre sa place, Dracula devient ainsi le « Prince des Ténèbres ».

Enfants, conflit intérieur et retour vers la lumière

Il y a toujours du bon en eux…

Aussi terrifiant que puissant, rien ne semble pouvoir atteindre le seigneur Vador… jusqu’à ce qu’il croise la route de son fils. Ce jeune rebelle qui donne tant de fil à retordre à l’Empire n’est autre que l’enfant d’Anakin Skywalker. Le doute s’installe alors dans l’esprit du seigneur noir, des sentiments enfouis et oubliés se mettent à refaire surface. Il trouve une alternative à la solution radicale de l’Empereur, en lui proposant de convertir le jeune Skywalker, plutôt que le tuer. Une manière de protéger son fils et de vivre à ses côtés, une possibilité de retrouver l’amour qu’il a perdu jadis. Vador suivra le plan établit par l’Empereur pour attirer le jeune Luke vers le côté obscur, mais le chevalier Jedi s’avèrera plus résistant qu’il ne l’avait prévu, et ne s’engagera pas sur la voie du mal. Il devra alors mourir, tel est le souhait de l’Empereur devant la trop grande menace qu’il représente pour son règne. Le dernier duel entre le père et le fils s’engage en présence de l’Empereur lui-même. Mais c’est plus qu’un simple combat physique qui a lieu, une lutte psychologique et sentimentale durant laquelle Luke tente de dissimuler l’existence de sa sœur jumelle et Vador tente de réfréner le bien qui sommeille en lui, tout en harcelant son fils pour le pousser à utiliser sa colère au combat, et s’engager vers le côté obscur de la Force. Luke vaincra son père et parviendra à résister à l’appel du mal en refusant de l’achever. Devant son échec, l’Empereur s’emploiera à exécuter le fils de Skywalker de ses propres mains. Vador ne pourra résister au supplice de son fils ni à son appel à l’aide : refoulant le côté obscur de la Force, il donnera sa vie pour le sauver et détruire l’Empereur. Dark Vador est redevenu Anakin Skywalker, l’élu a accompli la prophétie : en détruisant l’empereur, il a apporté l’équilibre à la Force en brisant la suprématie du côté obscur. Il est intéressant de noter qu’Anakin a basculé du côté obscur puis en est revenu par amour pour ses proches : il s’engage sur la voie des ténèbres pour sauver Padmé, puis il revient du côté lumineux pour sauver Luke.

darth_luke

0Installé dans son gigantesque château, craint de tous, le prince des ténèbres est cependant seul… terriblement seul. Prisonnier de son immortalité, la perspective de sa solitude éternelle ne fait que décupler sa haine. Mais un jour, un champion de la confrérie viendra le défier dans son propre château. Dracula ignore son identité. Le guerrier, vaincu par le prince des ténèbres et mortellement blessé, lui révèlera alors qu’il est son seul et unique fils : Trevor Belmont. Dracula refuse d’y croire, mais Trevor lui prouve ses dires grâce au miroir du destin… L’impossible se produit alors, des sentiments ressurgissent du plus profond de son cœur, Gabriel Belmont est toujours là, quelque part… Ne voulant pas perdre ce fils dont il ne soupçonnait l’existence, il s’empresse de lui faire boire son sang. Avec Trevor, Dracula retrouve un lien avec sa bien-aimée disparue. Il dépose le corps de son fils dans une tombe frappée du nom d’Alucard, le nom du vampire qu’il sera devenu, quand son processus de transformation sera achevé. Mais à son réveil, Alucard s’opposera à Dracula et aidera son fils Simon à le vaincre. Battu bien facilement, le prince des ténèbres n’est pas définitivement mis hors d’état de nuire. L’histoire de Lords of Shadow ne précise pas ce qu’il s’est exactement passé, seule une phrase d’Alucard, «ce n’est pas comme cela que meurent les vampires», ne laisse aucun doute quant au fait que Dracula n’a pas dit son dernier mot. Suite à ces évènements, c’est un Dracula tiraillé entre son désir de vengeance et ses sentiments humains que l’on retrouve bien des siècles plus tard. Chaque rencontre avec Marie et Trevor dans son château laisse apparaître sa face humaine, il aime Marie comme au premier jour, et il découvre Trevor en tant qu’enfant et le protège des dangers de Castlevania. Mais c’est également la révélation majeure du jeu qui montre que Gabriel Belmont sommeille toujours en Dracula. Lorsqu’il rencontre Alucard, à l’issue de sa bataille contre Roland de Ronceval et son armée, il révèle à son fils son désir de mourir pour arrêter tout cela. Cependant, s’il disparaît, il sait que Zobek ou Satan reviendra prendre sa place pour régner en maître du mal. Alucard lui expose alors un plan, destiné à faire disparaître les deux seigneurs maléfiques. Après avoir vaincu Zobek et Satan, Dracula renoncera à mourir et poursuivra son existence avec son fils immortel lui aussi. On peut supposer qu’il accepte son destin, celui de devoir être présent pour protéger le monde à chaque retour de Zobek ou Satan, une sorte de rédemption.

Conclusion

Nous avons pu constater à travers cette analyse la similarité des histoires de nos deux protagonistes, de leur ascension en tant que champions, à leur chute vers les ténèbres, puis le chemin de la rédemption. Pour l’un comme pour l’autre, la souffrance de la perte de l’être aimé les aura conduits vers le mal, puis le bonheur d’avoir découvert un fils aura fait renaitre leurs sentiments enfouis, et les aura ramenés vers le bien.

En guise de synthèse, nous pourrons conclure en disant qu’ils sont une bonne représentation des relations de la théorie du Yin et du Yang, notamment en termes d’opposition :

« Dans le bien il y a toujours du mal, dans le mal il y a toujours du bien. »