L’un des paliers atteints du Kickstarter de Bloodstained : Ritual of the Night – le nouveau jeu de Koji Igarashi – promettait la création d’une préquelle façon 8-bits. Et c’est ce jeu qui sort aujourd’hui (en dématérialisé uniquement) sur PC (via la plate-forme Steam), PS4, PS Vita et Nintendo Switch (les possesseurs de 3DS et Xbox One devront quant à eux patienter respectivement jusqu’aux 31 mai et 6 juin) au prix de 9,99€ et gratuitement pour les backers (à hauteur de $28 investis au minimum).

Dracula’s Curse / Curse of the Moon, même combat ?

Si ce titre nous intéresse alors qu’il n’est pas un Castlevania, c’est qu’il risque fort d’en avoir la saveur étant donné qu’il se présente comme une resucée à peine dissimulée de Dracula’s Curse sur NES, à savoir qu’il reprend le concept d’action/plate-formes, de personnages interchangeables aux capacités différentes (mais on notera bien que l’on peut tous les conserver contrairement à l’épisode NES qui ne permettait au joueur d’avoir que deux héros au maximum). Si Zangetsu est le protagoniste et se bat à l’épée, Miriam (l’héroïne de Ritual of the Night) se sert d’un fouet rappelant Trevor Belmont, Alfred l’alchimiste se défend à l’aide de sorts à l’instar de Sypha Belnades, tandis que Gebel est un vampire pouvant se transformer en chauve-souris tel Alucard ! Seul le pirate acrobate Grant Danasty n’a pas eu d’hommages rendus au casting

De gauche à droite : Miriam, Zangetsu, Alfred et Gebel

De plus, on notera que chaque héros dispose d’attaques secondaires propres et que certains passages ne pourront être franchis que par certains alliés (que ce soit en effectuant un double-saut grâce à Miriam ou en volant avec Gebel par exemple). Le jeu contient également diverses fins suivant la façon d’interagir avec les personnages rencontrés de la même manière que Dracula’s Curse encore une fois.

Un nouveau Castlevania 8-bits ? Oh wait…

En outre, Bloodstained : Curse of the Moon semble fait la part belle aux bosses, notamment en terme de taille à l’écran… Enfin, le titre d’Inti Creates se veut accessible au plus grand nombre en offrant deux modes de difficulté : en choisissant « veteran » le nombre de vies sera limité et chaque coup propulsera le personnage en arrière tandis qu’en sélectionnant « casual » – entre autres changements – le joueur pourra réessayer un niveau autant de fois qu’il le désire et se faire blesser ne le fera pas bouger d’un iota !

Des ennemis géants !

En résumé, autant dire que Bloodstained : Curse of the Moon se présente comme une alternative alléchante à Castlevania III : Dracula’s Curse, reste maintenant à savoir si le jeu tient toute ses promesses… Une seule solution pour en avoir le cœur net : aller le télécharger sur son système préféré et y jouer !