Ada est la sœur adoptive de Cornell. Elle apparaît uniquement dans la quête de l’homme-bête dans Akumajō Dracula Mokushiroku Gaiden : Legend of Cornell (c’est-à-dire Castlevania : Legacy of Darkness en Occident) sur Nintendo 64, soit en 1844. C’est dans l’introduction du jeu que le loup-garou revient dans son village en flammes, attaqué par des squelettes à la solde de Dracula, et qu’il réalise que celle qui compte le plus pour lui a été enlevée !

Ada 01

Une demoiselle en détresse !

Cornell parvient à suivre l’odeur de sa petite sœur jusqu’à Castlevania où elle est belle et bien retenue comme le confirme Ortega à son rival dans l’enceinte du château (niveau 2). Il est même prévu qu’elle soit sacrifiée pour permettre à Dracula de récupérer tous ses pouvoirs ! Autant dire qu’Ada a un rôle central à jouer dans l’intrigue car c’est elle qui motive Cornell à s’enfoncer toujours plus loin dans le château démoniaque… Pourtant, elle n’est qu’un personnage secondaire qu’on ne rencontrera pour la première fois quasiment qu’à la fin du jeu, même si son prénom revient régulièrement dans les dialogues entre les deux hommes-bêtes où on apprend qu’il n’y a pas de lien de sang entre le frère et la sœur !

Ada & Cornell 01

Plus jamais séparés ?

C’est en haut de la tour de l’horloge que Cornell retrouve Ada, seule et inconsciente, mais les retrouvailles sont de bien courte durée. En effet, la Mort surgit pour les séparer bien vite, puis enferme la jeune fille dans un cristal rouge de sorte à l’empêcher de s’enfuir. L’indéfectible alliée de Dracula promet alors que le sacrifice pour son maître va bien pouvoir avoir lieu et disparaît avec sa proie. Cornell n’a ainsi d’autre choix que de se rendre lui aussi dans le donjon du château pour sauver celle qu’il considère comme sa petite sœur.

Zelda : Ada

Zelda et Ada, même combat ?

Et c’est bien là qu’il la retrouve à nouveau, sortant du cercueil du Comte et toujours coincée dans son cristal rouge, juste avant que le Prince des Ténèbres n’apparaisse derrière le lycan et que le duel ne commence ! On remarquera que la situation rappelle férocement le combat final entre Link et Ganondorf dans The Legend of Zelda : Ocarina of Time sorti en 1998 sur Nintendo 64, où la princesse Zelda est elle aussi retenue prisonnière dans un cristal rouge… Sans oublier que l’affrontement se déroule également en deux parties, la première avec un adversaire à l’apparence humaine et la seconde sous une forme démoniaque ! Mais la différence dans Legacy of Darkness est que Dracula vaincu une première fois absorbe le cristal d’Ada pour pouvoir se transformer en Bête de l’Apocalypse tandis que c’est le pouvoir de la Triforce qui métamorphose Ganondorf en Ganon dans le jeu Nintendo

Ada & Cornell 02

Plus jamais séparés !

C’est un peu avant ce moment que le Prince des Ténèbres révèle à Cornell connaître son lourd secret : non seulement Ada et lui ne sont pas liés par le sang mais la jeune fille serait en réalité l’unique survivante de sa véritable famille massacrée par les hommes-bêtes (celui qu’elle considère comme son frère serait peut-être ainsi le propre bourreau de ses parents !). Quoiqu’il en soit, une fois définitivement vaincu, le Comte est englouti par les ténèbres mais il ne veut pas partir seul et retient Ada dans sa main. Cornell n’a alors d’autre choix que de projeter sa forme bestiale pour sauver sa sœur adoptive, et c’est le pouvoir du lycan qui prend la place de la jeune fille… ce que Dracula a juste le temps d’annoncer comme étant son véritable dessein avant de disparaître définitivement !

Ada 02

Il faut aller de l’avant !

On retrouve ensuite les deux rescapés dans la forêt loin du château, vite rejoints par le jeune Henry Oldrey, préalablement sauvé par le lycan, qui leur raconte comment il a pu s’enfuir de Castlevania en sécurité grâce au pendentif d’Ada que lui avait confié l’homme-bête, bijou conférant la protection des loups. La discussion dure toute la nuit mais Cornell n’écoute guère, tiraillé par son lourd secret. Au petit matin, c’est une Ada souriante qui propose à son « frère » de repartir à zéro ensemble même s’ils ne sont pas véritablement de la même famille. Interloqué par cette révélation mais finalement soulagé de ne pas avoir eu à la faire lui-même, Cornell décide de suivre Ada, et la petite troupe s’en va à la lumière du jour en laissant derrière elle le pendentif de la jeune fille…

Ada 03

Une jeune fille sage !

En somme, Ada est l’archétype de la demoiselle en détresse, et la source de motivation du héros à partir à l’aventure, à l’instar d’Annette pour Richter Belmont dans Rondo of Blood sur PC-Engine et Vampire’s Kiss sur Super Nintendo par exemple. Seulement, si son rôle dans le jeu est clairement identifié, on appréciera que son background et sa relation avec le protagoniste aient été un minimum travaillé pour qu’elle n’apparaisse pas comme une simple potiche aux yeux du joueur ; c’est bien là un écueil pourtant difficile à éviter pour un personnage secondaire avec une fonction narrative aussi classique !

Ada 04

Ada est à croquer !