Partageant l’affiche de Castlevania sur Nintendo 64 avec Reinhardt Schneider, Carrie Fernandez apparaît également au casting de la version director’s cut du jeu, Legacy of Darkness sur la même console. Elle est présentée dans la notice française sous le nom écorché de Carrie Frenzandez (sic) telle une « jeune fille dotée de pouvoirs magiques. Pressentant le retour de Dracula, elle s’en va, seule, vers le sombre château. Elle utilise le pouvoir qu’elle a hérité pour lutter contre le mal… ».

Carrie 01

Une jeune fille frêle et sans défense ?

Konami Magazine volume 10 (décembre 1998) p34

Konami Magazine volume 10 (décembre 1998) p34

A la lecture de cette description, on peut s’interroger sur les origines de l’héroïne et ses réelles motivations à vouloir en découdre avec le Prince des Ténèbres. En effet, l’autre héros du jeu, Reinhardt Schneider, est quant à lui présenté comme l’héritier du sang des Belmont, ce qui lui donne une authentique légitimité à se rendre à Castlevania. Il faut déjà savoir que le patronyme et le background du protagoniste féminin ont changé au cours du développement ; d’abord présentée dans Konami Magazine (volume 3 de juillet 1997, p. 92) en tant que Carrie Easterfield, fillette dont la mère aurait été exécutée après une chasse aux sorcières (volume 5 de novembre 1997, p. 61), il faudra attendre le volume 10 de la publication en décembre 1998 pour qu’elle obtienne le nom officiel de Kyarī Verunandesu, lequel n’est pas sans rappeler celui de Saifa Verunandesu – ou Sypha Belnades chez nous – autrement dit la partenaire de Trevor Belmont dans Dracula’s Curse sur NES ! Ainsi, Carrie apparaît comme la descendante directe de Sypha, ce qui justifie sa présence dans les épisodes 64 bits. La confusion viendra en fait de l’adaptation de Verunandesu en Occident, transformé en Fernandez au lieu de Belnades…

Le site officiel européen (aujourd’hui disparu mais encore partiellement accessible) proposait des origines plus détaillées au personnage mais du coup partiellement en contradiction avec les japonaises :

Carrie 02

La première tenue de Carrie

« Il y a de cela plusieurs lunes, la famille Fernandez, originaire d’Espagne, qui voyageait dans toute l’Europe de l’Est, tomba par hasard sur un château de Dracula en pleine effervescence diabolique. Après une âpre confrontation, et grâce à ses pouvoirs sacrés, la famille Fernandez repoussa les hordes maléfiques. Mais c’était sans compter la fourberie de Dracula qui profita de cette fausse accalmie pour porter une attaque fatale au patriarche du clan Fernandez, Saipha.

Après ce terrible évènement, et bien qu’anéantie de désespoir la famille Fernandez ne sombra pas. Au contraire, elle devint encore plus déterminée à vaincre les forces du mal. Reprenant tant bien que mal sa route, le clan Fernandez aperçut un jour un groupe de démons mettant à feu et à sang un paisible village. Portés par une rage indicible les hommes et les femmes de la famille Fernandez fonçèrent vers le village pour en découdre.

Carrie 04

L’apparence de Carrie dans Legacy of Darkness

Malheureusement trop précipitamment. Et, alors que la bataille tournait en défaveur des Fernandez, un démon s’élança toutes griffes dehors vers la cadette de la famille, Carrie, paralysée par la peur. Un bruit atroce de chairs lacérées résonna dans l’air. Carrie vit avec effroi sa mère tomber devant elle, le corps désarticulé. Morte en s’interposant entre sa fille et l’ennemi. Les yeux écarquillés et le corps tremblant devant cette scène horrible Carrie poussa un cri d’une intensité indescriptible, si fort que la lutte cessa net, les protagonistes figés comme des statues de pierre. A mesure que le cri prenait de l’ampleur une lueur bleutée, éblouissante, surgit de la petite fille pour l‘envelopper entièrement. Soudain une myriade de boules lumineuses jaillit de toutes parts. En un instant les démons disparurent. Son destin l’avait appelée. Carrie allait se battre contre le mal.

Carrie

Un côté bohémienne ?

Malheureusement cet affrontement allait laisser d’autres traces, terribles pour Carrie. En effet, la population souffrait d’être victime des forces du mal. Il lui fallait trouver un coupable à ce déchainement de forces maléfiques. Ainsi du statut de héros la famille Fernandez devint la cause et la coupable de tous ces évènements. Jugés par un tribunal populaire les Fernandez furent décimés, brûlés en tant que sorciers. Seule Carrie en réchappa.

Ce n’est que récemment que Carrie découvrit la vérité. Cessant de croire en Dieu elle ferma son esprit aux adultes et se promit de faire mordre la poussière à Dracula, la cause première. »

Les dialogues des versions occidentales du jeu apportent d’autres précisions sur Carrie ; on apprend pour commencer que son premier souci semble être de protéger les enfants de Dracula, ce que ses propos rassurants envers Malus confirment à leur rencontre dans le jardin de la villa. Plus tard, la sorcière Actrise déclare que la fillette possède de grands pouvoirs, suffisants pour restaurer complètement ceux du Prince des Ténèbres, et lui propose de les lui céder avant de disparaître. C’est un niveau après, au centre du château, que l’alliée des forces démoniaques fait son retour et comprend immédiatement que Carrie n’acceptera jamais son offre.

Camilla Fernandez

Millennium Official Castlevania 64 Strategy Guide (p65)

Mais au lieu de combattre la sorcière, c’est un membre de sa propre famille que Carrie devra affronter, une cousine vampirisée (baptisée Camilla Fernandez dans le guide officiel américain du jeu ainsi que dans le site officiel européen et décrite comme la propre belle-mère de l’héroïne !) qui restera muette jusqu’à sa mort définitive, la jeune héroïne n’ayant d’autre choix que de terrasser son propre sang en lui promettant qu’elle rejoindra sa mère au Ciel une fois Dracula détruit… Encore plus tard, c’est au sommet de la pièce des horloges que les propos de Carrie prêtent à confusion ; en effet, alors qu’Actrise est surprise de la victoire de la fillette sur celle qu’elle appelle la guerrière Fernandez, la jeune héroïne poursuit en disant qu’elle n’était en réalité que sa belle-mère et que sa véritable mère a donné sa vie pour sauver la sienne.

Carrie 05

Une jeune fille sage ?

Si cette dernière information va dans le sens de ce que le site officiel européen avance comme cité plus haut, la question des pouvoirs de la guerrière Fernandez se pose si celle-ci n’est pas véritablement du même sang que Carrie ! Ajoutons à cela que la fillette ne reconnaît pas le pouvoir de celle qui serait sa belle-mère avant leur combat sans oublier les révélations d’Actrise sur son identité et son appartenance à la famille Fernandez, ainsi que le fait que Carrie elle-même finit par la désigner en tant que « guerrière Fernandez » et non en l’appelant par son prénom (ou un quelconque terme affectueux) quand elle pense avoir vaincu Dracula à sa mauvaise fin, il y a de quoi s’interroger fortement sur le lien qui unit véritablement les deux personnages ! Ceci dit, la nature de cette relation n’a pas trop d’incidence sur la compréhension du scénario mais il aurait été préférable d’avoir une information fiable à ce sujet.

Carrie 03

Carrie a l’air moins triste dans les artworks de Legacy of Darkness !

Un rapide point sur les différentes fins de l’héroïne ; la mauvaise amène Malus à sortir de l’ombre une fois le serviteur de Dracula vaincu. Carrie pense que tout est terminé et raccompagne le garçon jusqu’au village. Mais sur la route, Malus demande à la fillette de lui promettre de l’épouser, ce qui surprend fortement son interlocutrice qui prétexte à juste titre qu’il sont trop jeunes pour cela. Pourtant, devant l’insistance du garçon, Carrie finit par accepter pour lui faire plaisir, sans se douter qu’elle vient de signer un pacte avec Dracula ! La bonne fin de Carrie voit l’héroïne partir fleurir et se recueillir sur la tombe de sa mère alors qu’elle n’est pas venue depuis deux années. Mais nul ne sait vraiment si cette scène se passe peu de temps après la destruction de Dracula ou après une ellipse de deux ans…

En définitive, le background de Carrie Fernandez manque hélas de clarté, plusieurs détails d’importance étant perdus dans les imbroglios de sources pourtant officielles mais partiellement contradictoires, mais heureusement sans que la bonne compréhension de la quête de ce protagoniste féminin n’en soit réellement altérée. En parallèle, on pourra vite voir la fillette comme le pendant de Maria Renard, l’héroïne des épisodes sur Nintendo 64 ayant en tenue alternative la même robe rose bonbon que la partenaire de Richter Belmont dans Rondo of Blood sur PC-Engine ! Et il faut bien reconnaître qu’à l’instar de la blondinette, l’utilisation de Carrie Fernandez constitue en quelque sorte le mode facile du jeu… Mais la comparaison s’arrête là ; en effet, si la petite Maria Renard est très attachante et enjouée, l’héroïne des épisodes 64 bits est à contrario relativement triste et distante…

Carrie 06

Carrie a plus d’un tour dans son sac !