Apparaissant uniquement dans Castlevania : Harmony of Dissonance sur Game Boy Advance, Lydie Erlanger est l’amie d’enfance de Juste Belmont et Maxim Kischine. Ce personnage secondaire est mentionné dès l’introduction du jeu, et pour cause : elle a été enlevée et serait apparemment retenue dans un sombre château ressemblant à Castlevania selon les vagues souvenirs du bretteur ! En fait, secourir la jeune femme est l’unique raison qui pousse les deux hommes à s’aventurer dans la mystérieuse bâtisse, lui octroyant le rôle archi-classique de demoiselle en détresse par la même occasion, à l’instar d’Annette, Tera et Iris dans Rondo of Blood sur PC-Engine ou encore d’Ada dans Legacy of Darkness sur Nintendo 64 ; aussi ne s’étonnera t’on pas de ne la voir apparaître à l’écran que vers la fin du jeu…

Lydie Erlanger 01

Une innocente jeune fille à sauver !

Lydie Erlanger 02

Lydie attendait tranquillement qu’on vienne la sauver !

Lydie est en réalité retenue dans une pièce voisine de la salle du trône où Juste la retrouve après avoir vaincu le boss Pazuzu mais si elle glisse au héros que c’est Maxim qui l’a cachée à cet endroit pour la protéger, elle n’a absolument pas conscience de l’identité de son ravisseur ! C’est le double maléfique du bretteur qui est à l’origine de son enlèvement en réalité car le sang de la jeune femme est nécessaire pour donner un pouvoir démoniaque capable de rivaliser avec la force des Belmont ; mais comme les deux esprits de Maxim sont liés, ce qui affecte l’un a les mêmes effets sur l’autre, l’amnésie de l’homme de Bien dissimule ainsi temporairement la cachette de Lydie à son alter-ego maléfique ! Hélas, alors que le chasseur de vampires préfère révéler la vérité une fois sorti du château, la Mort apparaît et s’empare de la jeune femme. Juste retrouvera la trace de la Faucheuse dans la grotte des squelettes (Skeleton Cave) mais l’ennemi avouera avoir déjà remis la prisonnière aux mains du Maxim maléfique avant d’ouvrir les hostilités…

Lydie Erlanger 05

Un personnage sans caractère ?

Une fois la victoire remportée, le héros se rend au cœur du château pour empêcher le sacrifice de son amie, sauf que le sort de celle-ci (et celui du bretteur) est soumis à plusieurs conditions ; si le héros se trouve dans le château A, il parviendra à sauver Lydie mais sera contraint d’en finir avec son rival qui ne peut plus contenir ses penchants démoniaques. Avant de mourir de la main de son ami, Maxim demandera au héros de prendre soin de la jeune femme, et c’est une fois en dehors des ruines de Castlevania que Lydie reprend conscience pour ne pouvoir que constater la mort du bretteur et tenter de consoler le héros qui se sent coupable du destin de son rival… Dans le pire des cas, Juste arrive trop tard au cœur du château B pour secourir la captive déjà mortellement mordue, ou Maxim désormais totalement sous l’emprise des ténèbres que le héros devra se résoudre à tuer de ses propres mains. Ce dernier se retrouvera alors seul en dehors d’un Castlevania s’effondrant au loin, maudissant de n’avoir pu sauver qui que ce soit, contemplant ainsi avec amertume son échec en tant que chasseur de vampires…

Lydie Erlanger 03

Lydie est dépassée par les évènements…

Mais si le protagoniste parvient à récupérer les six reliques de Dracula et à se rendre au centre du château B en portant les deux bracelets d’amitié, l’issue de l’aventure sera toute autre ; en effet, Lydie sera certes inconsciente après avoir été mordue mais encore en vie, tandis qu’au bout de l’inévitable confrontation entre les rivaux, Maxim parviendra à reprendre le dessus sur l’influence maléfique des reliques qui quitteront alors son corps pour devenir le spectre de Dracula, entité monstrueuse que Juste finira par terrasser… Et c’est de retour à l’extérieur avec un Castlevania s’évanouissant à l’horizon face à la lumière du soleil matinal que les trois amis se retrouvent enfin. Le bretteur se sent coupable et souhaite révéler la vérité à la jeune femme mais le héros essaie de l’en empêcher. Alors que le ton commence à monter entre les deux hommes, Lydie s’empresse de couper court à la dispute pour apprécier leurs retrouvailles, montrant ainsi un caractère plutôt affirmé (sinon autoritaire) face au supposé sexe fort, s’éloignant par la même occasion de son rôle de simple demoiselle en détresse et faire-valoir du héros d’habitude si archétypal.

Lydie Erlanger 04

Lydie semble préférer la compagnie de Juste malgré ses propos…

On notera en outre une légère modification de la scène de fin si Juste est parvenu auparavant à meubler intégralement la pièce dédiée dans le château ; en effet, Lydie se penchera à l’épaule du héros et s’accrochera à son bras, révélant ainsi un attachement encore plus prononcé pour le chasseur de vampires que le joueur pouvait se l’imaginer jusqu’ici, pour y voir une très probable idylle entre eux – d’ailleurs peut-être bien déjà née pendant l’absence de deux années de Maxim…

En somme, Lydie Erlanger ne dévie guère de son rôle de demoiselle en détresse, personnage qu’on comparera très volontiers à Annette dans Rondo of Blood encore une fois malgré sa ressemblance physique avec Maria Renard dans Symphony of the Night sur Playstation et Saturn (le chara-design d’Ayami Kojima n’y étant pas étranger). Elle constitue ainsi le dernier élément du triangle amoureux formé avec Juste Belmont et Maxim Kischine dans Harmony of Dissonance mais sans être suffisamment développée pour se défaire d’une manière ou d’une autre de son destin tout tracé de personnage secondaire à sauver des griffes du Mal…