Nathan Graves (orthographié Grabes dans la notice japonaise) est le héros de Castlevania : Circle of the Moon sur Game Boy Advance. C’est un chasseur de vampires héritier du Hunter Whip (littéralement « fouet du chasseur » qu’on ne confondra pas avec le célèbre Vampire Killer de la famille Belmont), disciple de Morris Baldwin et compagnon d’armes / rival du fils de ce dernier, Hugh.

Nathan Graves 01

Un héros d’exception ?

Nathan Graves 02a

Hunter Whip + cartes DSS = combo gagnant !

Au début du jeu situé en 1830, il intervient avec son maître et son ami au château de Camilla pour empêcher le retour de Dracula, en vain. En effet, le Prince des Ténèbres a déjà refait surface dans le monde des hommes grâce à son alliée mais a encore besoin du pouvoir de la pleine lune et d’un sacrifice humain pour pouvoir recouvrer totalement sa puissance démoniaque. Aussi, après avoir reconnu Morris Baldwin qui l’avait banni avec l’aide des parents de Nathan morts dans la bataille dix années plus tôt, Dracula se débarrasse promptement des jeunes chasseurs de vampires en faisant exploser le sol pour se saisir de leur maître et pouvoir achever le rite.

Une fois au fond du gouffre, Hugh décide de faire cavalier seul pour sauver son père et lui prouver qu’il est à la hauteur du Hunter Whip, arme sacrée que Morris a pourtant décidé de confier à Nathan alors que son propre fils a toujours surpassé son rival pendant leurs années d’entraînement. L’héritier du fouet n’entend pas être mis à l’écart de la sorte et entame lui aussi son exploration du château après le départ de son ami. Grâce au Hunter Whip associé aux cartes DSS (sans oublier les cinq armes secondaires classiques et les capacités débloquées au fur et à mesure de l’aventure), Nathan parviendra à se frayer un chemin dans ces lieux hostiles, et ses multiples rencontres – que ce soit avec Hugh, le Nécromancien, ou Camilla – lui permettront de percer les mystères autour du pouvoir du Prince des Ténèbres.

Nathan Graves 2b

Des pouvoirs variés !

C’est pourquoi, peu avant la fin du jeu, Nathan devra notamment se battre contre son rival dont l’esprit orgueilleux s’est laissé corrompre par Dracula. Il ne pourra pourtant pas se résoudre à achever son ami à l’issue du combat mais heureusement ce dernier retrouvera ses esprits et exhortera l’héritier du Hunter Whip à saisir la clé de la chambre scellée pour enfin atteindre Dracula et sauver leur maître. Le héros parviendra à empêcher l’accomplissement du rite à temps et à vaincre le Prince des Ténèbres sous ses formes vampirique et démoniaque avant de s’échapper du château avec le père et le fils Baldwin.

En résumé, Nathan Graves est l’exemple-même du chevalier blanc à l’instar de Reinhardt Schneider dans les épisodes Nintendo 64 ou de Richter Belmont dans Rondo of Blood, bien que ce soit davantage à travers les paroles des autres personnages de Circle of the Moon (notamment celles de Hugh Baldwin) et non les siennes que son abnégation est révélée au joueur. A vrai dire, son cœur est profondément bon et altruiste, ce qui lui permettra de ne jamais succomber aux tentations des forces du Mal, contrairement à son ami qui est en quête de reconnaissance (paternelle) de son côté.

Nathan Graves 3a

Un héros droit et sans faille !

D’une certaine manière, Nathan Graves peut être perçu comme un héros lisse et sans saveur car son innocence et sa bonté d’âme peuvent paraître pour de la naïveté tout au long du jeu tant il semble tomber des nues à chaque révélation des autres personnages. Heureusement pour lui, ses actions à travers celles du joueur en cours de partie dissiperont quelque peu cette impression, sans oublier qu’il affirmera bel et bien à Dracula sa détermination à vaincre les Ténèbres à l’issue de Circle of the Moon, à la manière de Richter à la fin de Rondo of Blood (et repris dans le prologue de Symphony of the Night). Ceci dit, on pourra regretter que la caractérisation de Nathan soit aussi classique – pour ne pas dire archétypale – dans la licence, le héros ne se différenciant guère d’un quelconque Belmont au bout du compte, écueil somme toute dommageable pour un protagoniste issu d’une chronologie parallèle qu’on aurait réellement aimé voir sortir son épingle du jeu dans sa psychologie, ses capacités in-game s’apparentant bien vite à celles de Richter (encore lui !) dans l’épisode 32-bits. En définitive, Nathan Graves est un personnage sans surprise pour le fan de Castlevania, son unique apparition dans Circle of the Moon ne lui permettant hélas pas de se démarquer d’un autre héros de la franchise autrement que par les pouvoirs combinés du Hunter Whip et des cartes DSS