Eric Lecarde est le compagnon d’armes de John Morris dans Castlevania : The New Generation sur Megadrive. Il apparaît également dans Portrait of Ruin sur DS en tant que personnage non jouable (PNJ) sous le pseudonyme Wind, et dans Judgment sur Wii où il fait partie de la liste des combattants.

Eric Lecarde 01Un héros troublant !

Dans The New Generation, Eric est simplement présenté comme un chasseur de vampires d’origine espagnole, mais le mode d’emploi américain précise qu’il a assisté enfant au combat entre Dracula et Quincey Morris (issu du roman de Bram Stoker) en compagnie du fils de ce dernier (c’est-à-dire John), et que cet évènement changea leur vie à jamais, les deux jeunes amis jurant alors de débarrasser le monde des créatures maléfiques. Devenu maître lancier en 1917, c’est avec son frère d’armes que l’Espagnol parcourt l’Europe du château de Castlevania en Roumanie jusqu’à celui de Proserpine en Angleterre pour empêcher la résurrection du Prince des Ténèbres fomentée par la nièce de ce dernier, la Comtesse Elizabeth Bartley, et parvient à remplir sa mission en franchissant tous les obstacles grâce à son arme attitrée la lance d’Alucard. La notice européenne raconte quant à elle que le maître lancier a appris sa destinée par un vieil homme et qu’il commença alors à faire d’étranges et mystérieuses expériences… En outre, il est également précisé dans les modes d’emploi occidentaux qu’Eric se lance dans la bataille motivé par un désir de vengeance personnelle, la Comtesse sanglante ayant vampirisé sa fiancée prénommée Gwendolyn par les Américains et restée anonyme chez nous.

Eric Lecarde 02Le jeu ne s’embarrasse que de peu de détails !

Dans Portrait of Ruin sur DS dont l’action se déroule en 1944, Eric Lecarde apparaît en tant que fantôme aidant Jonathan Morris (le fils de John) et son équipière Charlotte Aulin. Il guide les héros du jeu dans leur exploration de Castlevania en leur demandant de remplir diverses quêtes à sa place, en échange quoi il leur fournit de précieuses informations et leur enseigne plusieurs sorts magiques, jusqu’à leur offrir la lance d’Alucard et leur révéler le secret du fouet Vampire Killer ! Dissimulant initialement son identité sous le pseudonyme Wind, il finira par raconter la vérité sur lui et la raison de sa présence dans le château sous forme spectrale ; tué par le vampire Brauner qui a investi les lieux, Eric a réussi avant de mourir à lancer un sort le protégeant de l’influence démoniaque de Castlevania mais l’y gardant prisonnier ; il cherche à sauver ses jumelles Stella et Loretta vampirisées par le nouveau propriétaire de la demeure maléfique qui voit en elles la réincarnation de ses propres filles perdues au cours de la Première Guerre Mondiale.

Eric Lecarde 03Même dans la mort, Eric n’abandonne pas le combat !

Plus tard dans le jeu, le fantôme révèlera aux jeunes héros que seuls les Lecarde ont le pouvoir d’incarner la mémoire des Belmont gravée dans le Vampire Killer, épreuve dont Jonathan Morris devra sortir vainqueur (il affrontera l’esprit du dernier Belmont à l’avoir possédé, c’est-à-dire Richter) pour pouvoir se servir du fouet à sa pleine puissance sans prendre le risque d’en mourir comme son père avant lui étant donné que l’arme magique est seulement destinée à la lignée des Belmont normalement ! Eric ne pouvant pas aider les héros outre mesure désormais, Jonathan et Charlotte devront d’abord désenvoûter les jumelles du baiser du vampire pour qu’elles acceptent de procéder au rituel. Enfin, ce n’est qu’une fois Brauner puis Dracula vaincus à la fin du jeu qu’Eric se manifestera une dernière fois devant ses filles pour leur dire adieu et disparaître définitivement du monde des vivants, sa mission de protecteur étant remplie.

Eric Lecarde 04'Une arme puissante…

Eric Lecarde est présent une dernière fois dans la licence dans Judgment sur Wii, mais sous l’apparence d’un jeune garçon noble aux traits doux voire efféminés contrebalancés par une certaine arrogance plongé malgré lui dans une boucle temporelle et voué à se défaire d’autres combattants issus d’autres périodes de la chronologie de la licence comme Trevor ou Simon par exemple. La notice américaine raconte qu’avant les évènements du jeu il a hérité du sang des Belmont mais pas de leur fouet, et qu’à l’époque où tous les membres de cette famille avaient disparu, Alucard vint à sa rencontre et lui confia la lance qui porte son nom, sorte d’arme alternative ou de complément au Vampire Killer. Au passage, si le dhampire lui-même peut s’en équiper dans la version Saturn de Symphony of the Night, l’origine de ce javelot vient peut-être de Longinus (ou Sainte Lance), c’est-à-dire l’arme qui perça le flanc droit du Christ lors de sa crucifixion et ensuite devenue relique sacrée aux propriétés miraculeuses grâce au sang de Jésus, réapparaissant sous divers noms et propriétaires à travers les siècles, et étant aussi convoitée que le Saint Graal ; Dracula étant l’antithèse de Dieu, le parallèle avec une lance magique créée par son propre fils Alucard (mais sans savoir si son sang y est pour quelque chose dans ses pouvoirs surnaturels) n’est pas à exclure.

Eric Lecarde 05… mais mystérieuse !

Pour conclure, Eric Lecarde est un personnage non négligeable de Castlevania : d’abord présenté dans The New Generation comme une alternative (de gameplay) aux classiques utilisateurs de fouet(s) comme l’ont été Grant Danasty, Sypha Belnades et Alucard pour Trevor dans Dracula’s Curse ou Maria Renard pour Richter dans Rondo of Blood avant lui (avec une apparence assez efféminée au Japon d’ailleurs), son importance et celle de sa lignée vis-à-vis des Belmont dans leur combat contre le Mal a été approfondie dans Portrait of Ruin malgré plusieurs points scénaristiques discutables car fantaisistes, tandis que Judgment tente de souligner – maladroitement il faut bien l’avouer – la montée en puissance de ce combattant hors-pair. Les choix concernant son apparence pourront également écorner son image auprès des fans, partant d’une sorte de guerrier antique (vivant pourtant au XXème siècle !) à un fantôme aux traits humains portant long manteau et chapeau à plume avant d’être imaginé enfant en tenue de jeune aristocrate. Eric Lecarde en devient ainsi un personnage puissant et déterminé qui suscite un certain scepticisme (que ce soit en raison de ses motivations personnelles à vaincre les forces du Mal ou de son chara-design aussi changeant que discutable) parmi les autres chasseurs de vampires de la licence, et c’est peut-être ce relief particulier qui fait autant sa force que sa faiblesse…

Eric Lecarde 06Un héros prêt à tout pour parvenir à ses fins ?