Mina Hakuba est la fille unique du prêtre du sanctuaire éponyme et amie d’enfance de Soma Cruz. Elle apparaît dans Castlevania : Aria of Sorrow sur Game Boy Advance (situé en 2035),  dans sa suite Dawn of Sorrow sur DS (dont l’action se déroule un an après – soit en 2036), ainsi que dans le roman Akumajō Dracula : Kabuchi no Tsuisōkyoku (qui se déroule l’année suivante – soit en 2037) mais elle n’y fait qu’un caméo.

Mina Hakuba 01

L’archétype de la jeune femme bien sous tous rapports selon les Japonais ?

Seule connaissance du lycéen au début de l’épisode GBA dans lequel les deux amis se rendent au sanctuaire de Hakuba pour admirer la première éclipse solaire du XXIème siècle, la jeune femme de 18 ans encourage celui-ci à faire confiance au froid et énigmatique Genya Arikado qui lui explique qu’ils se trouvent au château de Dracula – caché à l’intérieur de l’éclipse ! – et plus au sanctuaire comme le héros le pensait avant qu’il ne s’évanouisse. Après ces quelques éclaircissements, le trio est attaqué par une horde de monstres que les deux hommes parviennent à vaincre en un clin d’œil mais Mina perd ses esprits pendant le combat. Arikado explique alors à Soma qu’il a la capacité d’absorber l’âme des créatures qu’il vainc (autrement appelé pouvoir de dominance) et le persuade de se rendre dans la salle du trône pour découvrir la raison de sa présence à Castlevania en créant une barrière de protection magique autour de la jeune femme pour la mettre temporairement à l’abri du danger.

Mina Hakuba 02

Une jeune femme entre bon sens et naïveté…

Plus tard, le héros revient à l’entrée du château où il a laissé son amie et celle-ci a repris connaissance. La jeune femme lui donne alors quelques détails sur Arikado qu’elle affirme connaître depuis dix ans parce que l’homme mystérieux vient régulièrement au sanctuaire, mais elle trouve qu’il n’a pas vieilli depuis tout ce temps et qu’il est toujours aussi beau, ce qui est pour le moins inhabituel. Soma insinue que l’agent secret serait son type d’homme mais la jeune femme s’en défend vivement et détourne le sujet en demandant à son interlocuteur s’il ne serait pas hors de danger en restant avec elle à l’entrée du château sauf que le héros lui explique qu’il a une mission à mener à bien pour pouvoir quitter les lieux sain et sauf. Mina fait totalement confiance à son ami – affirmant qu’il ne lui mentirait jamais – et lui demande de faire attention à lui pendant qu’elle restera sagement où elle est. Quand Hammer vient s’installer quelques mètres plus loin, la jeune femme interroge Soma sur cet homme un peu effrayant qui possède beaucoup d’armes mais le lycéen la rassure sur les intentions du soldat qui a décidé d’ouvrir un magasin.

Mina Hakuba 03

Un peu de culture ne fait pas de mal !

A un autre moment, Mina raconte à Soma la légende nipponne d’Ama-no-Iwato (mal orthographié en VF en « Amanoiwado ») – littéralement « Grotte de la Déesse du Soleil » ou « Grotte Céleste » – dans laquelle se serait cachée Tensho Daijin, la déesse du soleil dans le shintoïsme (plus connue sous le nom d’Amaterasu), suite à la mauvaise conduite de son frère Susanoo (le dieu japonais des tempêtes), privant ainsi le monde de lumière. La jeune femme fait le lien avec les éclipses et la croyance selon laquelle elles « emprisonnent la colère et le Mal », expliquant ainsi que les gens vénèrent ce phénomène naturel depuis des siècles et que le temple de Hakuba a été créé à cet effet. Elle finit par préciser que normalement on n’y organise des cérémonies uniquement pour les éclipses japonaises mais qu’un rituel a été conduit en Europe en 1999, permettant d’enfermer le château de Dracula à l’intérieur de l’éclipse apparue cette année-là et empêchant ainsi son propriétaire de se régénérer à nouveau après avoir été vaincu. En somme, Mina explique que sa famille (et potentiellement son père qu’on ne verra jamais dans la licence) a contribué à la destruction définitive du Prince des Ténèbres !

Mina Hakuba 04

Un pour tous, et tous pour un ?

Quand elle ne se lance pas dans des discussions aussi longues, l’amie du héros se contente de lui donner quelques tuyaux ici ou là sur des objets à trouver ou des ennemis à vaincre. C’est juste avant le combat final que Mina communique à nouveau avec le héros (qui a découvert qu’il était la réincarnation de Dracula !) pour l’encourager et lui transmettre des messages de Hammer, Yoko Belnades, Julius Belmont et Genya Arikado. Une fois la victoire remportée et alors que Soma se trouve dans un état second à mi chemin entre rêve et réalité, la jeune femme est présente en chair et en os pour réveiller son ami qui se rend compte qu’ils sont revenus au sanctuaire de Hakuba. Le protagoniste remercie Mina et les autres de l’avoir aidé à vaincre le chaos grâce à leurs mots, et celle-ci rétorque qu’ils seront encore tous là si quelque chose arrivait…

Mina Hakuba 05

Mina ressemble davantage à une jeune femme de son âge sur DS !

L’année suivante, on retrouve les deux amis en train de bavarder dans la rue au début de Dawn of Sorrow quand Celia Fortner, la prêtresse d’une secte vouée à la résurrection du Prince des Ténèbres, décide d’attaquer Soma soudainement pour faire ressurgir son pouvoir de dominance. Le héros parvient à protéger Mina grâce à l’aide d’Arikado qui lui lance une arme pour se défendre. Alors que le protagoniste décide de se rendre quelques jours plus tard au siège du culte contre l’avis de l’agent secret, il laisse son amie à l’écart de tout danger. Mais quand il y rencontre Arikado qui finit par accepter sa présence en ces lieux, celui-ci lui confie un talisman et une lettre de Mina. Dans sa missive, la jeune femme demande à Soma de faire attention à lui, sachant qu’il se soucie lui aussi d’elle, et lui demande de porter le bijou qu’elle lui a joint car il devrait lui être utile à un moment ou un autre.

Mina Hakuba 07

Une (petite) amie en danger de mort ?

C’est bien plus tard que l’utilisation du talisman s’avère primordiale. En effet, Celia Fortner a enlevé Mina et la sacrifie devant les yeux du héros pour que celui-ci se laisse envahir par son côté obscur ! Mais si le lycéen porte le talisman de son amie, il résistera assez longtemps aux ténèbres pour qu’Arikado intervienne et l’informe de la supercherie : la prêtresse a tué un Doppelganger, Mina est donc heureusement encore saine et sauve ailleurs… Et ce n’est qu’à la toute fin du jeu que l’amie du héros accourt vers Soma, inquiète de son sort. La jeune femme en profite pourtant pour le taquiner un peu, ce à quoi Julius et Yoko déclarent que Mina peut faire ce qu’elle veut de Soma, mais les deux tourtereaux rougissent et nient l’évidence…

Pour conclure, si elle a un rôle très secondaire de demoiselle en détresse et de jeune fille sage (voire soumise, son costume traditionnel japonais dans Aria of Sorrow accentuant cette impression) dans les jeux où elle apparaît, Mina Hakuba trouve son intérêt pour sa relation avec le héros – entre amitié profonde et amour inavoué – qui évoquera vite celle très ambigüe entre Maria Renard et Alucard. Ceci dit, on comparera davantage le personnage à ceux d’Elisabetha Cronqvist et de Lisa – autrement dit les femmes dont les morts ont respectivement provoqué la naissance de Dracula et sa guerre contre l’humanité dans la chronologie officielle – étant donné que la perte supposée de son amie d’enfance fait perdre à Soma sa raison et déclenche son courroux dans Dawn of Sorrow, évènement qui peut aller jusqu’à précipiter la mauvaise fin du jeu DS où le héros devient le nouveau Prince des Ténèbres si jamais le talisman de Mina n’est pas porté.

Enfin, et de manière similaire, on n’hésitera pas à trouver une troublante ressemblance entre son patronyme complet et celui de Mina Harker, l’héroïne du roman Dracula signé Bram Stoker, personnage qui se trouve être la réincarnation de la femme défunte du Comte et l’objet de désir du vampire dans l’adaptation cinématographique de Francis Ford Coppola ! Soma Cruz se trouvant être la réincarnation de Dracula, son rapprochement amoureux avec Mina Hakuba ne fait plus l’ombre d’un doute bien longtemps…

Mina Hakuba 06

Un personnage finalement trop traditionnel ?