Yoko Belnades est la descendante du clan éponyme apparu dans la licence en 1476 dans Castlevania III : Dracula’s Curse sur NES avec Sypha Belnades. C’est une adepte émérite de la magie élémentaire (feu, glace, foudre) dans la lutte contre les forces du Mal – ce qui lui vaut d’être considérée comme une sorcière – et un membre de l’Eglise pour qui elle effectue des missions. Elle apparaît pour la première fois en 2035 dans Castlevania : Aria of Sorrow sur Game Boy Advance, puis l’année suivante dans sa suite Dawn of Sorrow sur DS, ainsi que dans le roman Akumajō Dracula : Kabuchi no Tsuisōkyoku (dont l’action se déroule encore un an plus tard) et enfin dans la liste des personnages jouables de Harmony of Despair en téléchargement sur le PSN et le XBLA (sans y avoir d’histoire particulière, mais on notera qu’elle s’achète sous forme de DLC sur Xbox 360 alors qu’elle est disponible dès l’achat du jeu complet sur Playstation 3). La notice de l’épisode DS précise qu’elle est « experte dans la destruction secrète des êtres maléfiques qui menacent les humains […] [mais qu’elle est en outre] chaleureuse et curieuse. Vieille connaissance des Hakuba, elle est comme une grande sœur pour Mina. »

Yoko Belnades 01

Une héroïne digne de sa lignée ?

Dans Aria of Sorrow, Yoko aide Soma Cruz à la demande de Genya Arikado – aux côtés duquel elle travaille – en lui donnant des précisions sur son pouvoir noir qu’elle ne considère pas nécessairement comme étant diabolique. Elle est également à la poursuite de Graham Jones qu’elle considère – à raison ! – comme dangereux et conseille au héros de se méfier de lui. A sa deuxième rencontre avec Soma, celui-ci lui raconte que l’homme qu’elle recherche a drastiquement changé d’attitude à son égard après qu’il lui ait parlé de son pouvoir, état de panique que la sorcière pense exploiter pour le prendre au piège.

Yoko Belnades 02

Qui s’y frotte…

Hélas pour elle, Graham Jones la poignarde sans vergogne quand elle retrouve sa trace, mettant son plan en échec. Soma assiste à la scène impuissant, puis Genya vient au chevet de la sorcière qui est encore en vie et demande au héros de se rendre à la salle du trône pour retrouver l’ennemi et faire toute la lumière sur sa présence à Castlevania. A la fin du jeu, alors que le lycéen – désormais bien conscient d’être la réincarnation de Dracula – s’apprête à en découdre avec l’esprit du chaos qui tente de lui faire embrasser son côté obscur, il entend les encouragements de ses amis par télépathie, dont ceux de Yoko qui lui réaffirme qu’il a le pouvoir de sa destinée, ainsi celui de choisir le Bien ou le Mal comme principe à suivre. Une fois le boss final vaincu, la sorcière félicitera le héros pour sa force et son courage, et le remerciera de l’avoir sauvée de l’assaut de Graham Jones plus tôt, sans oublier de lui dire qu’elle le considère comme un petit frère avant de devoir repartir en mission.

Yoko Belnades 03

La belle est de retour sur DS !

C’est une année plus tard – soit en 2036 dans Dawn of Sorrow – que Yoko réapparaît au siège d’un culte visant le retour de Dracula mené par la prêtresse Celia Fortner. Soma la rencontre aux côtés de Julius Belmont dans le village perdu où ceux-ci le mettent en garde du danger qu’il court en s’aventurant en ces lieux. Face à la détermination du héros, le chasseur de vampires décide de partir enquêter en laissant sa coéquipière sur place, ce qui a le don d’agacer cette dernière qui maudit l’égoïsme masculin… Puis, elle offre à Soma un premier sceau magique pour l’aider à vaincre les monstres exposés au pouvoir des ténèbres qui les rend invincibles.

Yoko Belnades 04

Yoko est un guide pour Soma… et le joueur !

La sorcière demande ensuite au héros de l’escorter dans un endroit à l’abri de la pluie et du vent. Un peu plus loin, les deux amis tombent sur une porte scellée ; Yoko conseille alors au lycéen d’utiliser le sceau magique qu’elle lui a appris pour pouvoir achever le monstre derrière, ce qu’il exécute sans discuter. Une fois la créature renvoyée dans les ténèbres, Yoko tempère l’excès de confiance du héros victorieux en lui affirmant qu’il lui faudra apprendre certainement des sceaux bien plus complexes à l’avenir, mais qu’il pourra les découvrir sur sa route. Puis, elle prend congé de Soma en lui disant qu’elle va aller se poster ailleurs pour pouvoir recueillir des informations fournies par Julius et les lui transmettre quand il fera un détour pour la voir.

Ainsi, le héros peut ensuite retrouver la sorcière dans une maison inhabitée du village perdu où elle a établi sa base. Elle commence par lui demander de faire partir Hammer (qui a installé son magasin un peu plus loin) compte tenu de la dangerosité des lieux mais Soma lui rétorque que c’est peine perdue. La sorcière s’incline et l’informe alors de sa nouvelle aptitude pour l’aider dans sa quête : elle peut désormais libérer les âmes des monstres vaincus pour les fusionner avec des armes ! Si Soma revient la voir, elle l’interrogera sur l’attitude de Hammer qui semble la regarder avec insistance sans qu’elle sache pourquoi, ce que le protagoniste pensera être davantage un malentendu qu’autre chose (alors qu’en réalité le soldat est timidement épris de Yoko !).

Yoko Belnades 05

Une capacité qui mérite le détour !

Plus tard, elle se confie au héros à propos de Julius qui l’a traité comme une enfant d’après elle en lui demandant de rester loin du danger alors qu’elle affirme savoir se battre. Soma lui explique alors la façon de penser masculine en lui disant que le chasseur de vampires est probablement inquiet à son sujet car il tient à elle et ne souhaite surtout pas qu’elle soit blessée. La sorcière finit par accepter le rôle qu’on lui a attribué malgré elle mais demande au héros de ne pas traiter Mina de la sorte en retour. Ultérieurement, Yoko parlera à Soma de Dario, puis de la présence d’Arikado en ces lieux, lequel préfèrerait que le lycéen ne se mêle pas de ce qui s’y trame. La sorcière comprend le point de vue des deux hommes et glisse au héros qu’il n’y a rien de mal à faire confiance à ses amis pour l’aider à porter le fardeau qu’est la réincarnation de Dracula à ses yeux.

Yoko Belnades 06

Et on aimerait bien le voir plus souvent !

A un autre moment, Yoko donne à Soma une information cruciale que Genya lui a confiée plus tôt : porter le talisman de Mina peut supprimer les ténèbres dans son âme, élément qui sera essentiel pour atteindre la bonne fin du jeu. De façon totalement triviale au contraire, la sorcière taquine le héros sur sa relation ambigüe avec Mina  en soufflant qu’il serait son petit ami en réalité, affirmation que le jeune homme peine à nier… Yoko poursuivra d’ailleurs ses allégations – mais en public cette fois ! – en appuyant les propos de Julius qui ne pense pas moins de la nature réelle du lien entre les deux tourtereaux à la toute fin du jeu…

Yoko Belnades 07

Un rôle à la mesure d’une sorcière ?

Dans le mode Julius, la sorcière refuse le machisme du chasseur de vampires à vouloir en découdre seul et décide de l’accompagner en lui rappelant le passé de son clan aux côtés du sien et en lui demandant de lui faire davantage confiance pour le convaincre, ce qui suffit à faire abdiquer le Belmont. Yoko est alors jouable (en alternance avec Julius, puis avec Genya / Alucard une fois celui-ci rencontré), armée d’un petit bâton peu rapide à dégainer mais qui a la capacité de régénérer un peu de santé après chaque attaque réussie. En outre, si le personnage dispose globalement des mêmes mouvements que ses coéquipiers, elle dispose d’un saut arrière fort pratique pour se sortir de situations délicates et peut utiliser trois sorts magiques : une flamme qu’elle envoie en face d’elle, une attaque de glace qui décoche cinq longues lances gelées dans toutes les directions et pour finir trois boules chargées de foudre qui se déploient vers les ennemis à proximité.

Yoko Belnades 08

Un personnage comme les autres dans Harmony of Despair ?

Enfin, Yoko retrouve son bâton magique ainsi que ses sorts élémentaires dans Harmony of Despair, sans toutefois bénéficier du regain de santé à chaque coup porté. A la place, elle peut équiper la Pierre Philosophale qui lui permet de récupérer de la vie en échange de 50 MP à chaque utilisation.

En conclusion, Yoko Belnades est un personnage féminin aux allures caricaturales (elle est blonde à forte poitrine, semble particulièrement affectionner le rose, et peut s’assimiler à l’image de la demoiselle en détresse… comme à celle de la femme docile qui doit rester en retrait quand les hommes vont à la guerre !) qui prouvera pourtant sa valeur et une certaine force de caractère en aidant Soma dans sa/ses quête(s) grâce à des informations précieuses et des pouvoirs de crafting intéressants (quoique non essentiels), mais surtout en prêtant directement main forte à Julius dans le mode éponyme sur DS, à l’image de son ancêtre Sypha avec Trevor Belmont dans Dracula’s Curse. Toutefois, on déplorera qu’elle soit davantage utilisée en tant que faire-valoir qu’autre chose dans les scénarii canoniques des jeux où elle apparaît (Harmony of Despair ne disposant pas d’histoire, on l’exclura volontiers de ce constat, car – même si la sorcière y est un personnage évoluant seul – elle n’y montre aucun caractère particulier – au même titre que les autres protagonistes d’ailleurs – tandis que dans le roman Akumajō Dracula : Kabuchi no Tsuisōkyoku elle joue le rôle mineur de vétéran et de partenaire indissociable de Julius), ce qui la rend vraiment sous-exploitée alors qu’elle avait matière à devenir une véritable héroïne à part entière, aussi fière que forte, comme son rôle dans le mode Julius de Dawn of Sorrow pouvait le laisser entrevoir…

Yoko Belnades 09

Belle mais pas (vraiment) rebelle ?