Ultime descendant connu de la célèbre famille de chasseurs de vampires selon la chronologie officielle, Julius Belmont apparaît dans Castlevania : Aria of Sorrow sur Game Boy Advance, sa suite Dawn of Sorrow sur DS, dans le roman Akumajō Dracula : Kabuchi no Tsuisōkyoku et enfin dans la liste des personnages jouables de Harmony of Despair en téléchargement sur le PSN et le XBLA (sans y avoir d’histoire particulière). On notera que contrairement à ses ancêtres, il est le seul Belmont en titre (avec Soleiyu) à ne pas être le héros d’un épisode où il figure et doit se contenter de jouer les gueststars dans le mode postgame à son prénom alors que son passé glorieux est simplement raconté dans les dialogues du jeu GBA.

Julius Belmont 01

Un Belmont à la hauteur de sa famille ?

Dans Aria of Sorrow, dont l’action se situe en 2036, le lycéen Soma Cruz rencontre pour la première fois le chasseur de vampires dans la salle de bal mais celui-ci est amnésique et se fait appeler J. Il sent le pouvoir noir de son interlocuteur car il a des pouvoirs magiques mais confesse avoir perdu la mémoire après un accident survenu en 1999. Le nom de Dracula ne lui est toutefois pas indifférent et espère pouvoir se rappeler son identité et son passé en venant à Castlevania. Les deux protagonistes se reverront bien plus tard dans le jeu – dans l’arène, juste après le combat contre Balore. A ce moment-là, Julius a recouvert la mémoire : il est celui qui a vaincu définitivement le Prince des Ténèbres en 1999 à l’aide d’autres personne en enfermant son château – symbole de son pouvoir démoniaque – dans une éclipse solaire (cet évènement décisif dans la chronologie officielle de la licence est appelé la Guerre du Château du Démon), en prenant soin d’y laisser son fouet magique Vampire Killer pour affaiblir l’esprit de sa Némésis ! Il explique qu’il doit à nouveau accomplir son destin de chasseur de vampires en détruisant le nouveau maître des lieux, qu’il s’agisse de Graham Jones comme celui-ci le prétend ou de qui que ce soit d’autre…

AoS 09

Un chasseur de vampires avisé ?

Soma rencontre Julius une troisième fois après avoir vaincu l’usurpateur et compris qu’il était lui-même la réincarnation de Dracula, juste avant de pénétrer le Royaume Chaotique. Alors que le héros tente d’expliquer au chasseur de vampires qu’il n’est pas mauvais et souhaite détruire l’influence malfaisante qui dévore son âme, ce dernier n’entend rien d’autre qu’accomplir son sacerdoce et un duel inévitable débute alors. Le lycéen finit par sortir vainqueur du combat et refuse d’achever son adversaire, Julius avouant ne pas s’être battu à la pleine mesure de ses pouvoirs car il a senti que l’esprit de Soma était encore présent.

Le Belmont donne alors une chance à la réincarnation de Dracula de ne pas sombrer vers le côté obscur en le laissant poursuivre sa route et lui promet de le tuer s’il échouait dans sa mission. Et si le joueur perd effectivement le combat final, le chasseur de vampires vient à la rencontre du nouveau Prince des Ténèbres dans la salle du trône pour tenir son engagement, avant un fondu au noir. Mais il ne s’agit là que d’une issue alternative à Aria of Sorrow ; dans la bonne fin, Soma parvient à vaincre l’esprit du chaos et à garder son âme pure, Julius félicitera alors le héros et lui dira qu’il a senti le pouvoir du Vampire Killer s’évanouir lors de leur fuite du château, même s’il ne sait pas ce que cela signifie, avant de lui dire adieu si jamais ils ne se voyaient plus…

Julius Belmont 02

Un mode qui donne un coup de fouet ?

Dans le mode Julius débloqué en atteignant l’une des deux fins décrites ci-dessus, le chasseur de vampires devient le personnage jouable et doit parcourir Castlevania en éliminant tous les bosses au fouet et à l’aide de quatre armes secondaires classiques (la croix-boomerang, l’eau bénite, la hache et le crucifix – laquelle lui permet de déclencher l’attaque dévastatrice Grand Cross) ainsi que grâce à une palette de mouvements disponibles dès le départ (comme le double saut et surtout un dash arrière – appelé Omnia Vanitas – très commode lui permettant de traverser les ennemis !) pour améliorer sa résistance et sa force de frappe de sorte à pouvoir affronter le boss final dans de bonnes conditions étant donné qu’il ne dispose pas de niveaux d’expérience à monter comme Soma dans le jeu principal. Hélas, on regrettera que ce mode ne dispose pas de scénario et que l’ultime adversaire y soit Graham Jones et non Soma Cruz, se rapprochant ainsi du mode Richter de Symphony of the Night.

Julius Belmont 03

Un héros fatigué ?

C’est un an après les évènements du jeu GBA – soit en 2036 – que le chasseur de vampires revient sur le devant de la scène avec les autres personnages de ce même épisode dans Dawn of Sorrow sur DS. C’est contre l’avis de Genya Arikado que Soma a décidé de venir au siège d’un culte grandissant visant à ramener le Prince des Ténèbres sur Terre coûte que coûte, organisation dont la prêtresse Celia Fortner a attaqué le lycéen quelques jours auparavant. Il rencontre le Belmont ainsi que Yoko Belnades au début du jeu dans le village perdu mais Julius tente de décourager le héros, craignant que les ténèbres ne l’envahissent pour de bon. Voyant la détermination de Soma, le chasseur de vampires le laisse continuer son exploration.

Leurs chemins se recroiseront à la Tour Condamnée où le Belmont examine une barrière magique apparemment infranchissable mais qu’il pense pouvoir détruire si besoin. Le héros lui explique alors ses propres découvertes et Julius pense que les candidats au titre de nouveau Prince des Ténèbres (à savoir Dario Bossi et Dmitrii Blinov) doivent devenir ses objectifs prioritaires à présent et décide de rejoindre Arikado.

Plus tard, c’est alors que Celia Fortner avertit Soma de la surpuissance de Dario maintenant que son âme a fusionné avec celle d’un démon de flammes qu’Arikado et Julius arrivent à leur tour. L’agent secret sent un énorme pouvoir magique et envoie le chasseur de vampires sur les traces du potentiel nouveau Prince des Ténèbres pendant qu’il s’occupera de la prêtresse. Et c’est dans les Ruines du Silence que le héros retrouve Julius à genoux après avoir combattu Dario. Le valeureux chasseur de vampires a été mis en échec étant donné qu’il ne peut pas utiliser de sceaux magiques comme Soma pour venir à bout de son adversaire sans qu’il ne puisse se régénérer. C’est pourquoi il n’hésite pas à laisser le héros poursuivre sa route jusqu’à Dario en lui disant de se méfier des attaques de feu de l’ennemi…

C’est quasiment à la fin de l’aventure que le lycéen retrouve Julius et Genya devant la barrière magique de la Tour Condamnée. L’agent secret insiste pour que le chasseur de vampires détruise cet obstacle mais celui-ci craint de ne plus avoir assez de force pour se battre avec eux après un tel exploit. Le Belmont déclenche alors l’attaque Grand Cross qui réduit la barrière à néant et l’épuise totalement, laissant alors le champ libre à ses deux alliés. Enfin, c’est à l’issue du combat final que Julius retrouve Soma et Arikado accompagné de Yoko Belnades, Mina Hakuba et Hammer, affirmant que l’amie d’enfance du héros mène celui-ci par le bout du nez, insinuant ainsi fortement qu’ils partagent des sentiments davantage amoureux qu’amicaux…

Julius Belmont 04

Julius est un homme de parole !

Ceci dit, c’est dans le mode Julius que le chasseur de vampires révèle toute sa teneur dans Dawn of Sorrow et non dans le jeu principal, car – contrairement à son homonyme de l’épisode GBA – celui-ci est (légèrement) scénarisé ! Dans cet épilogue alternatif faisant suite à la pire fin dans laquelle Soma succombe aux ténèbres (mais également déblocable une fois le meilleur dénouement atteint), le Belmont fait équipe avec Yoko Belnades et Genya Arikado (redevenu Alucard pour être à pleine puissance) pour tenir sa promesse et accomplir son destin de chasseur de vampires en débarrassant le monde de la réincarnation de Dracula… On notera que c’est probablement afin de préserver un certain équilibre dans l’utilisation des personnages (le mode de jeu s’apparentant à Dracula’s Curse sur NES avec un protagoniste interchangeable et préfigurant Portrait of Ruin, l’épisode suivant sur DS), Julius y perd une partie des capacités surhumaines dont il disposait dans Aria of Sorrow, notamment le saut en hauteur (au profit du dhampire) et son Omnia Vanitas pour une esquive plus traditionnelle.

Julius Belmont 05

Dans Harmony of Despair, Julius a toujours la classe !

C’est dans Harmony of Despair que le chasseur de vampires gagne en capacités et mouvements. En effet, son utilisation du Vampire Killer s’apparente à celle de Simon Belmont dans Super Castlevania IV en pouvant attaquer dans huit directions différentes. Ensuite, il peut se servir de n’importe quelle arme secondaire utilisée par ses ancêtres, amenant à un éventail de six types de projectiles différents : dague, hache, eau bénite, croix-boomerang, pierre de rebond, Bible, et javelot ! En outre, il peut envoyer un uppercut sauté et récupère le précieux Omnia Vanitas… Enfin, c’est dans le roman Akumajō Dracula : Kabuchi no Tsuisōkyoku dont l’action se déroule une année après ceux de Dawn of Sorrow – soit en 2037 – que Julius apparaît pour la dernière fois en tant que maître de Curtis Lang, chasseur de vampires en formation et détenteur du Holy Whip.

En définitive, Julius Belmont est un chasseur de vampires primordial dans la chronologie de la licence et un Belmont de premier ordre à en juger par ses pouvoirs et son destin dans la Guerre du Château du Démon. Hélas, on ne le verra en action qu’à la cinquantaine (il a 56 ans sur DS d’après la notice) et non dans ses grands faits d’armes en 1999 où il détruit Dracula une bonne fois pour toutes et scelle Castlevania dans une éclipse solaire, bataille épique dont on ne peut qu’imaginer la teneur étant donné qu’aucun jeu ni autre média n’en contera les détails, hélas… En d’autres termes, on ne pourra que déplorer qu’un héros si droit et déterminé à accomplir son destin soit relégué au statut de personnage secondaire et n’ait pas eu les honneurs d’un épisode à sa gloire et au meilleur de sa forme, surtout quand on considère l’importance de son exploit (c’est-à-dire la mort définitive de Dracula). Ceci dit, on se consolera quelque peu en constatant sa puissance pendant son duel avec Soma dans Aria of Sorrow – ce qui fait de lui l’un des bosses les plus difficiles et marquants du jeu ! – et en jouant un simulacre de la Guerre du Château du Démon dans le mode Julius de Dawn of Sorrow

Julius Belmont 06

Un héros à peine esquissé ?