Apparaissant dans Castlevania : Aria of Sorrow sur Game Boy Advance et sa suite Dawn of Sorrow sur DS, Genya Arikado se présente comme membre d’une agence gouvernementale top secrète japonaise. En réalité, il s’agit d’un personnage bien connu de la licence qui se cache derrière cet homme mystérieux : le fils de Dracula lui-même, autrement dit Alucard !

Genya Arikado 01

Un alias convaincant ?

Dans Aria of Sorrow, dont l’action se déroule en 2035, il apparait dès l’introduction pour révéler au jeune Soma Cruz qu’il se trouve à Castlevania enfermé dans une éclipse solaire et non plus au sanctuaire de Hakuba comme il le pensait. Il annonce également au lycéen qu’il possède la capacité d’absorber les âmes des monstres qu’il vainc (autrement appelé « pouvoir de dominance ») et qu’il doit se rendre à la salle du trône pour faire la lumière sur sa présence dans le château de Dracula, tout en promettant de créer une barrière magique pour protéger l’amie d’enfance du héros qui restera sagement à l’entrée des lieux. L’identité réelle de l’agent secret restera trouble au début, Mina expliquant à Soma qu’il ferait parti d’une agence gouvernementale et que c’est un homme étrange car son visage n’a pas changé d’un iota depuis les nombreuses années qu’elle le voit au sanctuaire de Hakuba…

Genya Arikado 02

Yoko vend (presque) la mèche !

Plus loin, la sorcière et membre de l’Eglise Yoko Belnades mentionne l’énigmatique personnage – bien que son véritable nom lui échappe presque au début ! – en précisant au héros qu’il s’agit d’un type bien malgré son air froid (il a demandé à la jeune femme d’aider Soma) et qu’il se préoccupe peut-être de lui car ils partagent tous deux les mêmes pouvoirs noirs… Plus tard, l’agent secret réapparaîtra pour porter secours à Yoko après que celle-ci ait été poignardée par Graham Jones. Ce n’est que si Soma parvient à vaincre celui qui se prend pour le nouveau maître du château en ayant équipé les trois âmes qui représentent les pouvoirs du Prince des Ténèbres (le Démon des flammes, la chauve-souris géante et le Succube) que le héros comprendra qu’il est lui-même la réincarnation de Dracula et qu’il sommera Genya de sortir de l’ombre. Celui-ci s’exécutera et expliquera alors au protagoniste qu’il va bientôt finir d’absorber les pouvoirs du Comte diabolique mais qu’il veut utiliser ses pouvoirs pour empêcher Soma de sombrer vers le côté obscur et de devenir mauvais.

Genya Arikado 03

Genya révèle son plan !

Pour cela, le héros devra vaincre la source du Mal cachée au coeur du Royaume Chaotique que seul lui peut pénétrer. Avant le combat final où Soma est en proie au doute, Arikado joindra ses encouragements à ceux des autres compagnons de route du protagoniste. Une fois la victoire remportée, l’agent secret félicite le héros et promet que si quelqu’un désire à l’avenir suivre le parcours de Dracula, ils se reverront peut-être avant de finir par remercier Soma au nom de sa mère en guise d’adieu.

Il ne faudra qu’une petite année (soit en 2036) pour que Genya Arikado ne tienne sa promesse en voulant aider Soma lorsque celui-ci est attaqué par Celia Fortner dans l’introduction de Dawn of Sorrow. Malgré la barrière magique érigée contre lui, il parvient à lancer un couteau de poche au héros pour qu’il puisse se défendre. En détruisant les monstres, Soma est surpris de toujours être en mesure d’absorber leurs âmes ; l’agent secret explique alors que le pouvoir de dominance n’a jamais vraiment quitté le lycéen et que ses capacités ont simplement refait surface suite à l’attaque. Puis, il raconte que Celia fait partie d’un culte grandissant visant à créer un nouveau Prince des Ténèbres mais qu’il compte se charger de régler la situation lui-même. Mais Soma ne l’entend pas de cette oreille et décide de se rendre au siège de l’organisation qui se révèle être une réplique de Castlevania !

Genya Arikado 04

Ici sur DS, Alucard en Genya a toujours la classe !

Là-bas, le héros retrouvera ses autres anciens compagnons Yoko Belnades et Julius Belmont, eux aussi bien décidés à empêcher la prêtresse de nuire. Plus tard, le lycéen retrouve Arikado mais celui-ci s’emporte car Soma a désobéi à ses ordres de rester en dehors de cette affaire ; en fait, l’agent secret considère qu’en tant que réincarnation de Dracula le héros reste un danger potentiel mais concède qu’il ne peut guère l’empêcher d’agir comme il est là et lui permet de rester sous sa supervision. Le héros le remercie de le laisser aider et Genya lui confie alors une lettre et un talisman de Mina censé le protéger. Puis, les deux personnages se séparent, Soma désirant se rendre à l’étage supérieur du château tandis qu’Arikado tente de traquer Dario Bossi, c’est-à-dire l’un des candidats à la succession du Prince des Ténèbres…

Genya Arikado 05

Arikado en connaît un rayon sur les ténèbres !

C’est le héros qui finira par vaincre Dario, en détruisant le démon qui essayait de fusionner avec son âme pour aller vers la meilleure fin du jeu, faute de quoi Arikado arrivera après le combat pour expliquer que la vie de son adversaire aurait pu être épargnée et accompagner Soma hors du château, lequel raconte alors ce sentiment étrange qu’il a eu lorsqu’il a absorbé l’âme de Dmitrii Blinov comme une âme de monstre « classique ». L’agent secret déclare qu’ils devront se pencher davantage sur la question avant de dire au héros qu’ils doivent aller voir Yoko et se diriger vers l’église. Soma s’interroge sur son état et Genya lui rétorque qu’ils le sauront bien assez tôt pour enfin quitter définitivement les lieux, ce qui amène à la première fin du jeu.

Genya Arikado 06

Il faut bien retenir les conseils de Genya !

Si le héros est parvenu à épargner la vie de Dario, celui-ci s’enfuit et Celia Fortner apparaît à l’issue du duel et met Soma au défi de la retrouver au centre du château. Là, le protagoniste y retrouvera Mina prête à être sacrifiée, et laissera cours à sa fureur quand la prêtresse la tuera. Sans le talisman de son amie autour du cou pour le maîtriser, Soma deviendra le nouveau Prince des Ténèbres ; Arikado et Julius confesseront avoir échoué dans leur mission, se préparant alors à assumer leurs responsabilités en partant en finir avec leur jeune ami passé du côté obscur – issue alternative qui sera proposée dans le mode Julius – ce qui amène à la seconde et pire fin de Dawn of Sorrow.

Cependant, si le héros est équipé du talisman de Mina, Arikado aura le temps d’intervenir avant qu’il ne soit entièrement consumé par les ténèbres et révèlera que la personne qui vient d’être assassinée n’est pas son amie d’enfance mais un double (ou Doppelgänger), mettant un terme au plan machiavélique de Celia. Hélas, l’âme de Dmitrii parvient alors à se sortir du corps de Soma et à prendre possession de celui du Doppelgänger en révélant qu’il a réussit à copier le pouvoir de Dominance avant de s’enfuir avec la prêtresse dans l’ultime niveau du jeu, les Abysses.

Genya Arikado 07

Des paroles bien sages…

Le héros retrouve Julius et Genya à l’entrée des lieux ; le Belmont utilise alors sa force pour ouvrir le sceau, mais cela le laisse dans l’incapacité de combattre et d’aller plus en avant, permettant toutefois aux deux autres personnages de poursuivre leur route jusqu’au bout, l’agent secret partant devant le lycéen. Soma retrouve Arikado en mauvaise posture face à Dmitrii qui a sacrifié Celia pour augmenter sa puissance, mais l’ennemi est incapable de contrôler le pouvoir généré par les âmes des monstres, ce qui le transforme en créature démoniaque que le héros va devoir détruire pour atteindre la meilleure fin. Une fois le boss final terrassé, Soma peut absorber à nouveau toutes les âmes en une seule fois sans être possédé à son tour grâce à la pensée de Mina, et Arikado l’aide à s’enfuir du château qui s’effondre. Toutefois, une fois à l’abri, le héros s’interroge encore sur l’existence nécessaire d’un Prince des Ténèbres pour l’équilibre du Bien et du Mal. Genya balaie les doutes de son jeune ami en disant que si un nouveau Seigneur noir devait émerger, ce n’est pas forcément à Soma qui doit le devenir, laissant alors au lycéen l’opportunité d’avoir une vie normale sans un lourd destin à porter…

Genya Arikado 08

Alucard est bel et bien de retour dans le mode Julius !

Dans le mode Julius, Arikado devient un personnage jouable au même titre que le Belmont et Yoko Belnades, reprenant sa véritable apparence de dhampire connu sous le nom d’Alucard (avec notamment sa longue chevelure blanche et sa grande cape noire comme dans Symphony of the Night) pour aller combattre Soma devenu le Prince des Ténèbres.

Ainsi, que ce soit dans Aria ou Dawn of Sorrow, Genya Arikado prend le rôle de guide autant pour Soma que pour le joueur, expliquant plus ou moins clairement la marche à suivre pour parvenir aux meilleures fins de chacun des épisodes. Sa véritable identité n’est guère cachée bien longtemps, le kanji « 幻 » présent dans Genya pouvant se traduire par « mirage » ou « illusion », tandis que ceux formant Arikado (« 有角 ») signifient littéralement « ayant des cornes », ce qui pointe vers le côté démoniaque du personnage ; mais c’est surtout le nom Arikado lui-même qui sonne énormément comme le nom japonais d’Alucard, à savoir Arukādo ! En somme, en faisant revenir dans la chronologie un personnage aussi populaire qu’Alucard mais en lui donnant un rôle secondaire dans les scénarii des deux épisodes, IGA offre surtout au dhampire sous couverture celui de faire-valoir de Soma (tout comme l’est le dernier Belmont), ce qui apporte le statut de gardien immortel de l’équilibre entre le Bien et le Mal au fils de Dracula in fine, lequel peut toutefois se reposer quelque peu sur le pouvoir noir du lycéen (dans le scénario principal) ou sur les forces du chasseur de vampires et de la sorcière (dans le mode Julius) pour l’aider dans sa mission. Autrement dit, contrairement à l’issue de Symphony of the Night où le personnage préférait agir et vivre seul, Alucard en tant que Genya Arikado semble davantage apprécier l’aide et la compagnie de ses contemporains, comme au temps de Dracula’s Curse où il faisait équipe avec Trevor Belmont, Sypha Belnades et Grant Danasty pour vaincre son père…

Genya Arikado 09

Genya Arikado est-il le visage humain d’Alucard ?