Hammer est un personnage secondaire apparaissant dans Castlevania : Aria of Sorrow sur Game Boy Advance, sa suite Dawn of Sorrow sur DS, ainsi que dans le roman Akumajō Dracula : Kabuchi no Tsuisōkyoku. C’est un ancien militaire qui fait office de marchand dans les épisodes précités.

Hammer

Ami ou ennemi ?

Hammer 01

Un peu rude aux premiers abords, le soldat se livre vite !

Dans le jeu GBA, Soma Cruz le rencontre dans le Bureau, juste après avoir vaincu une grande armure en guise de boss. Le soldat s’étonne d’abord de la présence d’un jeune homme à l’apparence frêle comme le héros dans un endroit comme Castlevania puis s’excuse de sa rudesse et se présente en racontant que l’armée lui a demandé de venir inspecter les lieux qu’il pensait être un sanctuaire (celui de Hakuba) mais qu’il se retrouva inexplicablement dans un château… Comme il ne comprenait rien à ce qu’il lui était arrivé, il décida d’abandonner sa mission pour ouvrir une échoppe à l’entrée en récupérant toutes les armes et équipements traînant dans Castlevania de sorte à les revendre à des clients comme Soma !

Hammer 02

100% de bénéfices et zéro concurrence, elle est pas belle la vie ?!

Si le lycéen va voir cet étrange énergumène à son magasin, celui-ci se moquera d’abord gentiment de lui en affirmant qu’il ne pensait pas qu’il était aussi populaire avec les filles étant donné que la jeune Mina Hakuba – amie d’enfance du héros – le regarde fixement ! La fois suivante (après la défaite de la Mort), Hammer demande à Soma s’il connaît également Genya Arikado et, alors que son interlocuteur acquiesce, il déclare que le jeune homme est encore plus populaire qu’il ne le pensait… Puis, c’est à la toute fin du jeu que le soldat remercie le héros pour ses achats et lui annonce qu’il a compris une fois au château que le combat n’était pas pour lui et qu’il pense quitter l’armée pour ouvrir un vrai magasin à l’avenir, sans oublier de lui dire qu’il lui fera un bon prix si le lycéen décide d’y faire un tour… Nul doute que le bougre a le sens des affaires !

Hammer 03

Hammer a encore des articles en stock dans Dawn of Sorrow !

C’est l’année suivante (soit en 2036) que Hammer et ses amis font leur réapparition dans Dawn of Sorrow. Alors que Soma a été attaqué par Celia Fortner quelques jours plus tôt, il se rend au siège du culte dont elle est la prêtresse en suivant les tuyaux du marchand. Ce dernier surgit alors derrière le héros fortement surpris de cette arrivée impromptue et justifie sa présence en ces lieux en supposant que le lycéen « se prépare à faire un truc super » et qu’il veut « en être » ! Ceci dit, outre son flair à dénicher des opportunités pour se faire de l’argent, Hammer ne résiste pas longtemps à faire comprendre ses réelles motivations à se retrouver au siège du culte ; en effet, il demande au héros en souriant si Yoko Belnades n’est pas venue elle aussi. Soma lui répond qu’il en doute étant donné qu’il n’a parlé à personne de sa venue en ces lieux, ce à quoi le marchand montre sa déception mais se reprend rapidement en rétorquant à son tour que les affaires reprennent pour lui et que lycéen est son client !

Hammer 04

Mais c’est qu’il y croirait presque, le bougre !

Le protagoniste tente alors de dissuader l’ex-soldat de rester dans le coin mais celui-ci n’en a cure, prétextant qu’il sait « quand quelqu’un a des problèmes » et qu’il ne va pas « [l’]abandonner ici », puis s’en va chercher un endroit pour installer son échoppe en marmonnant qu’il ne comprend pas pourquoi Soma n’a rien dit à Yoko… Plus tard, le marchand s’est installé dans une maison inhabitée du village perdu (à peine plus loin de celle qu’a choisi la sorcière pour sa propre boutique…) et dit au héros qu’il a vu l’élue de son cœur il y a peu et s’imagine qu’elle l’a suivi jusqu’ici, mais le protagoniste fait voler ses belles illusions en éclat en lui expliquant qu’elle est venue enquêter sur le culte. Hammer fait mine de ne pas en être trop affecté et exprime sa plus grande motivation à aider cette fois-ci, laissant Soma bien perplexe sur la personne que le marchand souhaite escorter en réalité…

Hammer 05

… et des fautes de frappe ?!

Plus tard, Hammer raconte au héros qu’il a reçu le dernier numéro du magazine UMA, périodique spécialisé dans les cryptides avec des informations sur certaines créatures qui vivent dans les environs. Ceci dit, il défend Soma d’en lire un exemplaire sans l’acheter car ce serait du vol pur et simple au vu du caractère précieux de son contenu ! Pourtant, en réalité cette publication en onze volumes (dont on peut trouver plusieurs en explorant le château) ne donne que quelques vagues indices sur la localisation de trois âmes de monstres uniques du jeu – à savoir le Yéti, l’Homme-Mite et l’Humanoïde Volant.

Hammer 06

Oui, oui, on lui dira !

Ultérieurement, Hammer montre un peu de jalousie envers Julius Belmont qui va souvent voir Yoko, soupçons balayés par Soma quand celui-ci déclare au marchand timide que le chasseur de vampires est tout simplement le contact de la sorcière … A un autre moment, l’ancien militaire propose au héros d’organiser une fête avec lui quand tout sera terminé et lui suggère d’inviter Yoko en plus de Mina pour pouvoir se retrouver seul avec son amie d’enfance ! C’est donc peu subtilement que le soldat reconverti tente une nouvelle fois de se rapprocher de l’élue de son cœur… Enfin, c’est aux côtés des autres personnages que Hammer félicite le héros pour ses exploits à la bonne issue du jeu et, alors que Julius et Yoko se moquent un peu du jeune homme en affirmant que Mina fait ce qu’elle veut de lui, le marchand  ajoute qu’il aimerait bien que la sorcière en fasse autant avec sa propre personne…

Falcon (Umibozu)

C’est vrai qu’il y a comme un air de famille !

Ainsi, d’une figure secondaire sans aucune consistance dans Aria of Sorrow, Hammer garde son caractère léger dans sa suite sur DS en y ajoutant un soupçon de comédie à vouloir se rapprocher maladroitement et sans beaucoup de subtilité de la belle Yoko Belnades. A ce titre, on le rapprochera d’autant plus d’Umibōzu (alias Mammouth, Falcon ou encore l’éléphant de mer) dans le manga et anime City Hunter (plus connu sous l’appellation Nicky Larson en France) avec lequel il ne partage pas uniquement une forte ressemblance physique (ce sont tous deux de grands chauves en treillis). En effet, sous ses airs bourrus, ce colosse créé par Tsukasa Hōjō est extrêmement timide avec les femmes et finira par travailler dans le café Cat’s Eye en se faisant mener par le bout du nez par son épouse Miki au lieu d’exercer son métier de tueur à gages !

Au passage, on doutera que son patronyme soit un clin d’œil au studio de cinéma d’horreur éponyme mais plutôt une autre référence au personnage du manga et de l’anime dont la consonance occidentale évoque l’aspect guerrier de l’armoire à glace (le mot issu de l’anglais se traduit par « marteau » dans notre langue) tandis qu’en Japonais son prénom original (« Hamā » qui signifie « plage ») est féminin, ce qui peut être considéré comme une façon délibérée de se moquer gentiment du personnage à l’instar de Ryo Saeba (ou Nicky Larson en VF) qui surnomme son comparse Umibōzu en référence à la créature du folklore mythique nippon en raison de leur crâne chauve et de leur tendance à rougir !

Hammer 08

Comme Mammouth, Hammer aurait pu se servir d’un bazooka pour faire bobo !

Enfin, on notera que la découverte d’un texte caché dans le code du jeu révèle que Hammer devait lui aussi faire parti des héros du mode Julius de Dawn of Sorrow, complétant ainsi l’analogie avec Castlevania III : Dracula’s Curse sur NES dans le nombre de personnages jouables et leur gameplay respectif. On imagine donc aisément que l’ex-soldat y aurait été l’équivalent de Grant Danasty puisque Julius y reprend le rôle de son aïeul Trevor Belmont, Yoko celui de son ancêtre Sypha Belnades tandis qu’Arikado tombe le masque pour redevenir Alucard. Mais ce n’est pas là le seul acte manqué du personnage à venir sur le devant de la scène ; il semblerait en effet d’après des pistes audio non utilisées de Harmony of Despair que le colosse chauve devait y être jouable via un DLC qui ne sortira jamais au bout du compte – Getsu Fuma étant l’ultime protagoniste téléchargeable de ce jeu.

On peut donc regretter in fine que Hammer n’ait pas été davantage exploité dans la licence (son rôle dans le roman Akumajō Dracula : Kabuchi no Tsuisōkyoku étant mineur lui aussi), à l’instar d’autres personnages secondaires comme Yoko Belnades. Son caractère léger et sa tendance à blaguer le cantonnent à n’être qu’un simple sidekick (vaguement) comique en sus de son utilité de vendeur d’armes et d’équipements alors qu’on peut imaginer sans peine de lui un protagoniste jouable alternatif dont la force (et hypothétiquement l’agilité – pourvu qu’on le compare au pirate de Dracula’s Curse) aurait pu faire des ravages parmi les rangs ennemis et séduire bon nombre de joueurs…

Hammer 07

Au lieu d’avoir un guerrier, on n’a eu qu’un amoureux transi…